Accueil

A PROPOS DE LINKS
Priorités & actions
Que signifie savoirs locaux ?
Equipe

ACTIVITES
Projets de terrain
Événements

PUBLICATIONS
Documents & articles
Multimédia & posters

RESSOURCES
Mandats d'action
Sites web

Documents & articles

Learning and Knowing in Indigenous Societies Today
L'apprentissage et les savoirs dans les sociétés autochtones d'aujourd'hui
Compilé et révisé par P. Bates, M. Chiba, S. Kube & D. Nakashima, UNESCO

De nombreuses communautés autochtones à travers le monde s'inquiètent sérieusement du risque de perdre leurs savoirs spécifiques sur la nature. L'éducation, prise dans un contexte occidental, occupe un rôle pivot dans ce processus de disparition. Elle est décrite par beaucoup à la fois comme la raison majeure du déclin des savoirs autochtones, mais aussi comme un remède potentiel à leur disparition. Des efforts louables sont déployés pour mieux harmoniser le curriculum éducatif avec les réalités autochtones, ainsi que pour incorporer les contenus des savoirs et langues autochtones dans le curriculum scolaire. Mais l’équilibre entre ces deux formes distinctes d'apprentissage reste délicat à trouver. Ce sont ces questions et la manière de les aborder qui sont explorées dans la publication de l'UNESCO intitulée "Learning and Knowing in Indigenous Societies Today" (L'apprentissage et les savoirs dans les sociétés autochtones d'aujourd'hui).

 

Le savoir des Mayangnas au Coeur de la Mésoamérique
Planète SCIENCE, Vol.6, No. 3, Octobre-Décembre 2008
Paule Gros et Douglas Nakashima
L’une des dernières vastes étendues de la forêt pluviale tropicale d’Amérique centrale borde la frontière entre le Nicaragua et le Honduras. Cette zone transfrontalière, qui comprend au Nicaragua la Réserve de biosphère de Bosawas et au Honduras celle du Rio Plátano, est désormais connue comme le Coeur du couloir biologique mésoaméricain. Deuxième forêt pluviale du continent américain, par sa dimension, après l’Amazonie, elle revêt une extrême importance pour la préservation de la biodiversité de l’Amérique Centrale. Cette région est aussi le lieu de vie des peuples autochtones Mayangnas et Miskitos, qui occupent ces territoires depuis des siècles.

 

Pas de taille unique pour tous
Planète SCIENCE, Vol.6, No. 3, Octobre-Décembre 2008
Editorial par Walter Erdelen
Du 15 au 18 septembre, les populations autochtones ont occupé le devant de la scène à l’UNESCO. Le siège de l’Organisation à Paris recevait à la fois la première visite officielle du Forum permanent de l’ONU sur les questions autochtones et la réunion annuelle du Groupe de soutien inter-agences sur les populations autochtones, auxquelles participaient 20 agences et programmes des Nations unies.

 

A global forum takes to the frontlines of climate change
A World of Science, Vol. 6, No. 3, July-September 2008
Peter Bates
La Plate-forme de l’UNESCO sur les régions côtières et les petites îles, et le Programme sur les systèmes du savoir local et autochtone ont lancé, le 12 juin, un forum virtuel de discussion sur Internet, Frontlines, pour répondre aux protestations devant le manque continuel de représentation des groupes vulnérables dans les débats internationaux sur le changement climatique.

 

© Menuka Scetbon-Didi

An Indigenous Knowledge Forum on Climate Change Impacts
Pachamama, Volume 2 Issue 2, May 2008
Douglas Nakashima
The goal of the forum is to seek community-level observations on climate change impacts, as well as local efforts to cope with and adapt to these changes. It will provide an opportunity for communities to voice and share observations, experiences and concerns, while heightening the profile of indigenous peoples and their knowledge in international climate change debates.

 

Fishers' Knowledge in Fisheries Science and Management
Coastal Management Sourcebooks 4
Edited by Nigel Haggan, Barbara Neis and Ian G. Baird
Fishers rely on an in-depth knowledge of the natural milieu for their livelihood. This book had its origin in a 2001 conference called 'Putting Fishers' Knowledge to Work'. It focuses on how and where fishers' knowledge – indigenous and artisanal, as well as large and small-scale commercial – is being put to work in collaboration with scientists, government managers and non-governmental organizations.

 

Water and Indigenous Peoples
Knowledges of Nature 2
Edited by R. Boelens, M. Chiba and D. Nakashima.
Water and Indigenous Peoples is based on the papers delivered on the occasion of the Second and Third World Water Forums (The Hague in 2000 and Kyoto in 2003). It brings to the fore some of the most incisive indigenous critics of international debates on water access, use and management, as well as indigenous expressions of generosity that share community knowledge and insight in order to propose remedies for the global water crisis.

The Spanish version, El Agua y los Pueblos Indígenas, will be launched at the Sixth Inter-American Dialogue on Water Management, Guatemala City.

 

Diversité culturelle et biodiversité
Revue internationale des sciences sociales - Numéro 187
Marie Roué, Conseillère de la rédaction
Ce numéro est consacré aux relations des sociétés locales et autochtones à la nature des Philippines au Bénin, du subarctique à la Mélanésie, de la Thaïlande à la France. Les textes se penchent sur des objets hybrides, à la fois naturels et culturels, à la frontière du domestique et du sauvage : races et variétés locales, productions localisées ou paysages modifiés par les sociétés et qualifiés de naturels et culturels.

 

Traditional Knowledge in Sustainable Development and Resource Management
UNESCO's Programme on the Eradication of Poverty, Especially Extreme Poverty
The LINKS project integrates local and indigenous knowledge (L/IK), practice and worldviews into sustainable development and resource management processes, such that rural communities become active partners in defining development targets, priorities and means. It focuses on the needs of traditional knowledge holders, both men and women, including both elders and youth...

 

Peuple San : le développement durable avant la lettre
Le nouveau courrier - mai 2005
N. Crawhall
Les anciens de la communauté des San se souviennent de l’époque où il n’existait pas de trous de forage dans le Sud du Kalahari. L’eau de surface n’y était pas disponible en dehors de la saison des pluies. La population consommait les plantes qui absorbent l’eau. Au cours du XIXe siècle, les colons ne pouvaient pénétrer à l’intérieur du Kalahari du Sud sans avoir recours aux techniques traditionnelles du peuple San...

 

Épargnés par la mer
Le nouveau courrier - mai 2005
D. Elias
26 décembre 2004. Plusieurs anciens de la tribu des Moken, une petite communauté de « gitans de la mer » des îles Surin, situées au large des côtes de la province de Phang-Nga (Thaïlande), remarquent que la mer est agitée de mouvements inhabituels. Ils donnent l’alerte...

 

Le savoir qui a sauvé les nomades de la mer
Planéte SCIENCE, Vol. 3, No. 2, avril-juin 2005
D. Elias, S. Rungmanee et I. Cruz
Lorsque l’eau qui baigne le rivage de Yan Chiak, au Myanmar, s’est brutalement retirée le 26 décembre, les Mokens ont compris le message. La Boon s’apprêtait
à frapper. Laissant tout en plan, le village entier s’est précipité vers les hauteurs, vers la sécurité. La Boon est le nom Moken du tsunami...

 

Reef and Rainforest 
An Environmental Encylopedia of Marovo Lagoon, Solomon Islands
(Récifs et forêts tropicales: Une encyclopédie de l'environnement du Lagon de Morovo, Îles Salomon)
Edvard Hviding
Comme on dit à Morovo: "Ceux qui ne savent pas nommer les bonnes choses de la mer et de la terre ne savent pas non plus les trouver, et donc ne peuvent ni les manger ni en bénéficier d'autres façons, ni savoir comment s'en occuper..."

 

Evolution of village-based marine resource management in Vanuatu
Coastal Region and Small Island papers #15
R. E. Johannes and F. R. Hickey
A 1993 study of coastal villages in Vanuatu, an archipelago in the tropical western Pacific, revealed that, within the previous three years, marine resource management measures, designed to reduce or eliminate overfishing or other damaging human impacts on marine resources, had rapidly increased...

 

Les ONG et la gouvernance de la biodiversité
Revue internationale des sciences sociales - Numéro 178
Marie Roué, Conseiller de la rédaction
Depuis que les savoirs écologiques traditionnels des populations locales et des peuples autochtones ont été incorpores dans l’Agenda 21 dans la Convention sur la biodiversité, leur rôle dans la gestion de leurs ressources naturelles a accède à la reconnaissance internationale...

 

Les savoirs autochtones
Revue internationale des sciences et sociales - Numéro 173
Arun Agrawal, Conseiller de la rédaction
Au milieu des années quatre-vingt-dix, la Fondation américaine pour les sciences, les instituts nationaux de la santé des Etats-Unis pour le développement international (USAID) ont lancé un partenariat d’un genre nouveau. Les International Cooperative Biodiversity Groups (ICBG) ont cherché à réunir des...

 

Science, Traditional Knowledge and Sustainable Development
ICSU Series on Scie Sustainable Development No. 4
International Council for Science and UNESCO

 

 

Science and Tradition: Roots and Wings for Development
Collection of papers from the conference that took place in Brussels 5 - 6 April, 2001 

Indigenous Knowledge, Peoples and Sustainable Practice
Social and economic dimensions of global environmental change
In Encyclopedia of Global Environmental Change - Volume 5
Douglas Nakashima and Marie Roué, Edited by Peter Timmerman
Indigenous knowledge is entering into the mainstream of sustainable development and biodiversity conservation discourse. Article 8(j) of the Convention of Biological Diversity (Rio, 1992) has contributed to this process by...

 

Les multiples facettes du savoir
UNESCO Sources
Douglas Nakashima, Lyndel Prott and Peter Bridgewater
La science occidentale ne représente qu’un des nombreux systèmes de savoir qui existent sur la planète. Il est temps de reconnaître les autres...
   


 ID: 2042 | guest (Lire) © 2003 - UNESCO - Contact