Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Lancement de l'Année Internationale de l'Eau Douce

Paris - L'Année internationale de l'eau douce, 2003, va être officiellement lancée lors d'une cérémonie qui se tiendra le 12 décembre à New York au siège de l'ONU.

L'objectif de l'Année est de faire prendre conscience à l'opinion de l'importance de la protection et de la gestion de l'eau douce. La résolution de l'Assemblée générale de l'ONU proclamant l'Année internationale de l'eau douce a été proposée par le gouvernement du Tadjikistan et soutenue par 148 autres pays.

Dans un message qui sera diffusé lors de la cérémonie, le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, déclare : " L'eau peut être un facteur de paix plutôt que de conflits. L'UNESCO s'emploie à ce que ce siècle soit un siècle de "paix de l'eau" plutôt que de "guerre de l'eau". En développant des principes et méthodes de gestion efficace et éthique de cette ressource, tout en respectant les écosystèmes qui y sont liés, nous faisons un pas vers l'objectif du développement durable ".

L'un des événements principaux de l'Année internationale de l'eau douce (AIED) sera le 3e Forum mondial de l'eau qui se tiendra du 16 au 23 mars 2003 à Kyoto (Japon). Le Forum a été programmé pour coïncider avec la Journée mondiale de l'eau, qui a lieu le 22 mars de chaque année. A la réunion de Kyoto, le Programme mondial d'évaluation des ressources en eau (WWAP), qui regroupe 23 agences des Nations Unies et qui est hébergé par l'UNESCO, présentera le Rapport mondial sur la mise en valeur des ressources en eau. C'est le premier d'une série de rapports sur l'état du stress hydrique dans le monde ; il devrait être publié tous les trois ans. Le Rapport rassemble les questions et problèmes critiques identifiés dans les études de cas approfondies menées sur une sélection de bassins fluviaux représentatifs.

L'un des objectifs de l'Année internationale de l'eau douce est de réaffirmer l'objectif - en matière d'eau - figurant dans la Déclaration des Nations Unies du Millénaire, et engageant " à diviser par deux, à l'horizon 2015, la proportion de ceux qui n'ont pas accès à, ou ne peuvent se payer, une eau potable " et " à arrêter l'exploitation non durable des ressources en eau ". Cet objectif, repris par le Sommet mondial sur le développement durable qui s'est tenu à Johannesburg (Afrique du Sud) en août de cette année, contient également désormais l'engagement de diminuer de moitié la proportion de ceux qui n'ont pas accès à un réseau sanitaire de base à l'horizon 2015. Le rôle clé de l'eau dans l'agriculture, l'énergie, la santé, la biodiversité et les écosystèmes ainsi que dans la lutte contre la pauvreté a aussi été reconnu.

" L'Année internationale de l'eau douce offre une occasion fantastique de sensibiliser l'opinion sur les questions d'eau et de motiver les personnes de tous âges à s'impliquer. Les écoles, le secteur privé, les associations de jeunesse et communautaires, chacun peut contribuer ", explique Alberto Tejada-Guibert, le coordinateur de l'UNESCO pour l'AIED.

Des projections montrent que les effets combinés de l'augmentation de la population, du réchauffement planétaire et de la mauvaise gestion des ressources d'eau existantes devraient accroître le nombre de pays qui subiront des stress hydriques majeurs pendant les prochaines décennies. Pour aider à compenser les conflits concernant les ressources d'eau partagées entre les pays et à promouvoir la négociation pacifique, le Programme hydrologique international (PHI) de l'UNESCO a commencé un nouveau projet intitulé Du conflit potentiel au potentiel de coopération (PCCP). Un autre programme, également mené par le PHI et intitulé Hydrologie au service de l'environnement, de la vie et de la formulation des politiques (HELP), crée une nouvelle approche pour la gestion intégrée des captages.

Le matin du lancement de l'Année internationale de l'eau douce, le 12 décembre, Koïchiro Matsuura s'adressera aux délégués permanents auprès de l'UNESCO au siège parisien de l'Organisation et inaugurera officiellement le site Internet de l'AIED. Les événements principaux se tiendront au siège de l'ONU à New York et commenceront à 9 h, heure locale, (14 h UTC). Une conférence de presse, avec la présence de Nitin Desai, Sous-Secrétaire général du Département des Affaires économiques et sociales de l'ONU (DESA), est prévue à 11 h 15, heure locale.


Pour plus d'information sur le lancement à New York, contacter Isolda S. Oca
Tél. : +1-212-963-8305 - e-mail : oca@un.org



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-102
Site Web 1 (URL) Web: Plus d'information sur l'AIED
Site Web 2 (URL) Le portail eau de l'UNESCO
Generic Field
Espagnol | Arabe
Contact éditorial : Amy Otchet, Bureau de l'information du public, Section éditoriale. Tél. : +33 (0)1 45 68 17 04
- Email a.otchet@unesco.org
Date de publication 09 Dec 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 8054