Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'éducation fait partie des solutions pour l'Afrique, déclare le Directeur général aux ministres africains

Dar-es-Salaam - Comment l'Afrique atteindra-t-elle l'objectif de l'éducation pour tous en 2015, délai fixé au Forum mondial sur l'éducation (Dakar, 2000) ?

C'est la question principale qui sera débattue au cours de la huitième Conférence des ministres de l'éducation des Etats d'Afrique (MINEDAF VIII), inaugurée aujourd'hui par Benjamin William Mkapa, Président de la République-Unie de Tanzanie.

Organisée par l'UNESCO, en coopération avec le pays hôte et l'Union africaine (UA), MINEDAF VIII réunit les représentants de 51 pays, qui poursuivront leurs travaux jusqu'au 6 décembre.

" Les pays en développement, et particulièrement ceux d'Afrique, seront de plus en plus marginalisés s'ils n'investissent pas avec sagesse et de manière adéquate dans l'éducation, afin de suivre le rythme du monde en changement ", a dit le Président Benjamin William Mkapa, lors de la cérémonie d'ouverture. " L'Afrique devrait mettre en place de meilleurs systèmes de gestion des fonds reçus de ses partenaires pour le développement. Mais nos partenaires doivent aussi comprendre impérativement que la capacité locale à soutenir nos programmes communs doit être développée avant que cesse le soutien des donateurs. "

Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a évoqué les difficultés auxquelles l'éducation en Afrique doit faire face. Relever ces défis n'est pas comparable " à une petite randonnée de montagne, mais à une véritable escalade du Kilimanjaro ", a-t-il dit. Soulignant que l'éducation en Afrique est tributaire de forces qui sont hors de son contrôle, tels que les conflits, la pandémie du sida, le manque de ressources ou la pauvreté, il a ajouté : " Il me semble clair, cependant, que l'éducation n'est pas seulement une victime de tous ces problèmes extérieurs que j'ai identifiés, mais qu'elle fait aussi partie des solutions ".

Koïchiro Matsuura a par ailleurs appelé les ministres de l'Education africains, ainsi que les représentants des autres agences du système des Nations Unies et des organisations intergouvernementales et non gouvernementales, présents à Dar-es-Salaam, à participer activement à la Décennie internationale pour l'alphabétisation (2003-2012), proclamée par l'Assemblée générale des Nations Unies, qu'il considère comme l'un des mécanismes clés pour la réalisation des objectifs du Forum de Dakar. " L'alphabétisation en Afrique, particulièrement celle des femmes et des jeunes filles, doit être une priorité dans toutes nos actions ", a-t-il dit.

Durant la Conférence, les participants aborderont les thèmes suivants :

- Les changements nécessaires dans le domaine de l'éducation pour satisfaire les engagements régionaux dans le contexte de l'UA et du Nouveau Partenariat pour le Développement de l'Afrique (NEPAD) ;
- Stratégies pour l'universalisation de l'éducation pour tous les enfants et adolescents ;
- Problématiques et stratégies pour la promotion de l'éducation des adultes dans un contexte d'apprentissage tout au long de la vie ;
- Problématiques et stratégies pour l'enseignement secondaire et supérieur ;
- Amélioration de la pertinence et de la qualité de l'éducation ;
- Mobilisation et gestion des ressources pour la mise en œuvre de l'éducation pour tous ;
- Coopération régionale en matière d'éducation.

Des séances spéciales seront consacrées aux problématiques transversales, telles que la pandémie du sida, l'éducation dans les pays en situation d'urgence, en conflit et post-conflit, le recours aux technologies de l'information et de la communication, la protection et l'éducation de la petite enfance, le multilinguisme, la micro-science, la participation de la société civile.

Au terme des travaux, la Conférence devrait adopter une Déclaration finale et un Plan d'action.


Contact: Jasmina Sopova
Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: (+33) (0)1 45 68 17 17
E-mail: j.sopova@unesco.org
A Dar-es-Salaam: (+ 255) 22 211 24 16
Portable: (+255) (0) 7 44 61 30 74

Sue Williams: Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: (+33) (0)1 45 68 17 06
E-mail: s.williams@unesco.org
A Dar-es-Salaam : (+ 255) 22 211 24 16
Portable: (+255) (0) 7 44 61 30 74



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-97
Generic Field
Espagnol
Date de publication 02 Dec 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 7929