Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Les parlamentaires africains unissent leurs forces en faveur de l'éducation

Dar-es-Salaam - Des parlementaires de 45 pays africains ont décidé de réunir leurs forces en faveur de l'éducation en Afrique, afin de parvenir à l'Education pour tous d'ici à 2015, un des objectifs fixés au Forum mondial sur l'éducation qui s'est tenu à Dakar (Sénégal) en 2000.

Un Forum africain des parlementaires pour l'éducation (FAPED) vient d'être créé à cette fin. Durant la Conférence générale constitutive, qui s'est tenue à Dar-es-Salaam du 27 novembre au 2 décembre, les participants ont défini les objectifs et stratégies du FAPED, constitué le secrétariat et adopté les statuts, le programme quadriennal et le budget. Au terme de la Conférence, ils ont adopté la Déclaration de Dar-es-Salaam, qui reconnaît l'éducation comme " le défi majeur de l'Afrique, clé du progrès, du bien-être individuel et social, de la paix ", alors que " l'ignorance et l'analphabétisme constituent un frein au développement et au processus démocratique ".

L'objectif principal du Forum, qui est ouvert aux 53 nations africaines, est de sensibiliser les parlementaires et, par leur intermédiaire, les communautés locales, aux questions d'éducation, afin de mobiliser davantage de soutien à tous les niveaux. " Au quotidien, nous sommes amenés à constater les lacunes et imperfections de nos systèmes et politiques éducatifs ", a déclaré le président du FAPED, le député sénégalais Oumar Sarr. " Nous ne pouvons nous contenter de cette attitude passive. Nous devons agir. "

Les participants à la Conférence se sont engagés à réviser les instruments législatifs dans leurs pays, afin que l'éducation soit reconnue comme un droit humain fondamental ; à mobiliser les ressources humaines, materielles et financières en vue d'une éducation de base universelle ; à améliorer le statut des enseignants ; à accorder une attention toute particulière à l'éducation des filles et des femmes ; à favoriser l'accès aux nouvelles technologies de l'information ; à combattre le sida et les autres maladies qui affectent profondément le continent, ainsi que les drogues ; à promouvoir l'éducation à la paix.

" Outre ces activités et fonctions particulières, les parlementaires devront toutefois relever deux défis principaux, s'ils souhaitent aboutir à de réels changements ", a dit aujourd'hui le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, lors de la cérémonie de clôture de la Conférence. " Le premier concerne la volonté politique, sans laquelle trop souvent les belles promesses restent lettre morte et les engagements sont sans lendemain. Le second défi est de dépasser les partis pris, désaccords et rivalités qui existent dans la sphère politique, afin d'aboutir à un consensus. Il est dans l'intérêt de l'éducation que ces tendances soient combattues et surmontées. Sinon, l'éducation pourra difficilement devenir un véritable projet national ".

Fruit d'une initiative conjointe sénégalo-mauricienne, ce Forum est soutenu par l'UNESCO. Il bénéficie également de l'appui d'autres institutions, comme le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l'UNICEF, la Banque mondiale, l'Union africaine, l'Union parlementaire africaine et la Banque africaine de développement. La Conférence générale constitutive du FAPED a précédé la huitième Conférence des ministres de l'Education des Etats d'Afrique, MINEDAF VIII, qui sera officiellement inaugurée aujourd'hui à Dar-es-Salaam.


Contact: Jasmina Sopova
Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: +33 (0)1 45 68 17 17
E-mail: j.sopova@unesco.org
A Dar-es-Salaam: (+ 255) 22 211 24 16
Portable: (+255) (0) 7 44 61 30 74

Sue Williams: Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: +33 (0)1 45 68 17 06
E-mail: s.williams@unesco.org
A Dar-es-Salaam: (+ 255) 22 211 24 16
Portable: (+255) (0) 7 44 61 30 74



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-96
Generic Field
Espagnol
Date de publication 02 Dec 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 7928