Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'UNESCO ajoute 18 nouveaux sites au Réseau Mondial des Réserves de Biosphère

Paris - Dix-huit nouveaux sites, situés dans 12 pays, ont été ajoutés au Réseau mondial des réserves de biosphère de l'UNESCO et 5 réserves de biosphère existantes ont été étendues.

L'une de ces extensions crée la première réserve de biosphère transfrontalière d'Afrique.

Le Réseau mondial des réserves de biosphère est désormais constitué de 425 sites situés dans 95 pays. Son existence est encore plus pertinente depuis le Sommet mondial de Johannesburg sur le Développement durable, où les pays ont appelé à se mobiliser pour réduire l'extrême pauvreté et la faim et garantir un environnement durable. " Les réserves de biosphère, a déclaré le Secrétaire du Programme de l'UNESCO L'Homme et la biosphère (MAB), Peter Bridgewater, constituent une vraie action de terrain cohérente avec ces idées ". Le fait que les populations locales travaillent avec toutes les autres parties prenantes pour atteindre ces objectifs est l'un des points forts du concept.

Les nouvelles réserves de biosphère et les réserves qui ont été agrandies ont été nommées par le Bureau du Conseil international de coordination du MAB, lors de la réunion qui s'est tenue du 6 au 8 novembre au siège de l'UNESCO, à Paris. Les nouvelles réserves de biosphère sont très diverses, différentes par la taille, la densité de peuplement, le contenu écologique, les utilisations des terres, mais aussi par les défis à relever.

La réserve de biosphère de Chréa (Algérie), située à 50 km au Sud-Ouest d'Alger, est une zone montagneuse s'étendant sur les flancs Nord et Sud de l'Atlas blidéen. Ce site joue un rôle vital pour le secteur algérois, en particulier en tant que réservoir d'eau pour les grandes villes comme Alger, Blida et Médéa, et il offre un intérêt pour la conservation des écosystèmes rares et menacés de l'Atlas du Nord.

La réserve de biosphère de Las Yungas (Argentine) dans les hautes Andes du Nord de l'Argentine offre une grande variété de paysages, allant d'une forêt de montagne sub-tropicale luxuriante dotée d'une grande biodiversité à des alpages en permanence sous les nuages. La riche culture de la population locale a marqué le paysage.

La réserve de biosphère de la Péninsule Mornington et de Western Port (Australie), premier site australien désigné depuis les années 1970, est située dans une région côtière proche de Melbourne. Les infrastructures portuaires, des petites fermes, et des réserves naturelles - certaines d'importance mondiale pour les oiseaux - y coexistent, relevant les défis de la promotion du développement durable dans une zone urbaine/côtière en impliquant les nombreuses parties prenantes des secteurs public et privé.

La réserve de biosphère transfrontalière de la Région "W" s'étend sur une superficie de plus d'un million d'hectares au Bénin, au Burkina Faso et au Niger. La volonté politique des trois pays a permis d'aboutir, après un long processus d'étude et de concertation, à la création de ce premier site transfrontalier en Afrique. Il s'agit d'un site modèle, opérationnel pour l'expérimentation des stratégies de développement durable impliquant la participation des populations locales, et d'une première réalisation concrète sur le terrain de l'Initiative Environnement du NEPAD, présentée au Sommet mondial de Johannesburg (WSSD).

La réserve de biosphère de la Mata Atlantica (Brésil) a été étendue et couvre désormais tout ce qui reste de la Forêt atlantique brésilienne. Cette vaste réserve de biosphère va de la zone sèche du Nordeste brésilien à la forêt pluviale humide, dans sa partie médiane, et jusqu'à la forêt tempérée du Brésil du Sud. C'est la cinquième extension de la réserve existante, ajoutant notamment des nouvelles zones au Sud et comblant les trous qui restaient sur ce grand site.

La douzième réserve de biosphère du Canada, Mille-Iles - Arche Frontenac, tire son nom de la formation géologique d'une chaîne montagneuse et des îles formées quand le lac Ontario est passé au-dessus de ses collines érodées et a débordé dans les vallées jusqu'au fleuve Saint-Laurent.

La réserve de biosphère du lac Dalai (Chine), située complètement au Nord-Est du pays, couvre des écosystèmes de prairies et des zones humides qui sont considérés comme d'importance mondiale pour les oiseaux migrateurs par la Convention Ramsar sur les zones humides. Cette région est considérée comme l'un des lieux où est née la culture traditionnelle mongole. Les lacs de la région fournissent de l'eau à quelque 300 000 personnes et 2,5 millions d'animaux.

La réserve de biosphère de Jaragua-Bahoruco-Enriquillo (République dominicaine) est la première réserve de biosphère du pays. Elle couvre près d'un demi-million d'hectares dans le Sud-Ouest du pays. Elle est constituée d'une mosaïque complexe d'écosystèmes allant de zones maritimes et côtières à différents types de forêts, à des sommets culminant à 2 300 mètres et à un lac unique en son genre, situé sous le niveau de la mer.

La réserve de biosphère de Sumaco (Equateur) située dans la forêt pluviale tropicale du Nord-Est de la Cordillère des Andes, a été étendue, à la demande de la population locale.

La réserve de biosphère du Haut-Niger (Guinée) joue un rôle important dans la protection de l'écosystème forestier soudano-guinéen du bassin versant du fleuve Niger qui traverse plusieurs Etats.

La réserve de biosphère de Badiar (Guinée) couvre une superficie de près de 1,5 million d'hectares de savanes et de forêts claires. Cette réserve étant contiguë à la réserve de biosphère de Niokolo Koba au Sénégal, les autorités guinéennes et sénégalaises ont été encouragées à coopérer, de façon à promouvoir la création d'une réserve de biosphère transfrontalière.

La réserve de biosphère de la Vallée du Ticino (Italie) consiste en un " paysage fluvial " le long de la rivière Ticino dans le nord du pays, là où se rencontrent les régions de Lombardie et du Piémont, une zone dotée d'une riche identité culturelle.

La réserve de biosphère de Hustai Nuruu (Mongolie) est située à environ 100 km au Sud d'Oulan-Bator, la capitale du pays. Elle contient des écosystèmes de steppes et de steppes boisées qui sont menacés et qui ont déjà été détruits ailleurs par la surexploitation. Le site est connu pour avoir été l'objet de la réintroduction réussie du cheval Przewalski.

La réserve de biosphère de l'Ile de Jeju (République de Corée) couvre la partie centrale et des petites zones maritimes de l'île, qui se trouve au Sud du pays. L'aire centrale de la réserve est marquée par une diversité biologique remarquable, les aires tampons jouent un rôle important dans l'éducation environnementale et l'aire de transition est orientée vers des industries primaires qui respectent l'environnement. Le concept de réserve de biosphère pourrait être étendu à l'île toute entière à l'avenir.

Les cinq nouvelles réserves de biosphère de la Fédération de Russie résultent d'un atelier national qui s'est tenu en 2001 pour étudier comment le concept de réserve de biosphère pouvait apporter une aide en associant la protection de la nature avec les nouvelles activités dans le bois, l'agriculture et le tourisme, tout en profitant aux communautés locales dans les zones rurales. Les nouveaux sites sont : Darvinskiy, une péninsule du lac de retenue Rybinsky sur la Volga ; Nijegoroskoe Zavoljye, dans la partie centrale de la Volga, qui met l'accent sur la restauration et la protection des forêts ; la région du lac de Smolensk à l'extrême Ouest du pays où l'écotourisme est un trait majeur ; Ougra, qui conserve des paysages naturels et culturels le long des rivières Ougra, Zhizdra et Oka ; et les îles du Commandeur dans la mer de Béring, avec leur faune marine et leurs oiseaux d'origine asiatique et américaine, ainsi qu'une utilisation traditionnelle des ressources des îles par les communautés locales.

La réserve de biosphère de Las Dehesas de Sierra Morena (Espagne) couvre 424 400 ha au Nord de l'Andalousie, à la frontière avec le Portugal. Elle contient notamment trois parcs nationaux de forêts méditerranéennes sclérophylles. Elle est également connue pour les premiers exemples des anciens systèmes agropastoraux - les " dehesas " - de l'Espagne du Sud, qui ont prouvé leur valeur pour l'utilisation durable des ressources naturelles.

En 1983, une petite partie de l'île de La Palma aux Canaries (Espagne) a été désignée réserve de biosphère selon les critères des réserves de biosphère de l'époque. Après un premier agrandissement en 1998, le concept de réserve de biosphère est maintenant étendu à toute l'île y compris quelques zones maritimes adjacentes et la zone a été renommée réserve de biosphère de La Palma.

La réserve de biosphère des Terras do Miño (Espagne) est située au Nord-Ouest de la région atlantique, dans la Province de Galice. C'est un paysage culturel traditionnel avec de nombreux et importants habitats naturels. Il joue un rôle essentiel dans la régulation de l'eau pour toute la région avoisinante.

Au Royaume-Uni, le site de Braunton Burrows dans le Nord Devon, qui avait été désigné en 1977, a été complètement réexaminé et étendu grâce à un processus de consultation des communautés locales et des autorités de conservation et de développement. Il a été renommé réserve de biosphère de la Baie de Bideford.

Tous les nouveaux sites et les extensions de sites ont été proposés par les pays concernés. Etre membre du Réseau mondial des réserves de biosphère permet une reconnaissance officielle par l'ONU des initiatives locales et nationales entreprises pour atteindre les objectifs mondiaux d'environnement durable. L'appartenance à ce réseau structuré constitue également un " label d'excellence " qui aide à trouver des financements et à promouvoir le tourisme et l'économie locale. Elle facilite également l'échange d'expériences.

Contact
Le 8 novembre:
Amy Otchet, Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: 01 42 93 54 95

A partir du 12 novembre:
Peter Coles, Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél.: 01 45 68 17 10
E-mail: p.coles@unesco.org



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-87
Site Web 1 (URL) Web: Programme MAB de l'UNESCO
Date de publication 07 Nov 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 7463