Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
ISRAËL FÊTE SON ENTREE DANS LE PATRIMOINE MONDIAL

Paris - L'UNESCO et la Délégation permanente d'Israël auprès de l'Organisation célébreront demain l'entrée de sites israéliens sur la Liste du patrimoine mondial, où figurent désormais la forteresse de Masada et la vieille ville d'Acre.

Organisée par la Délégation permanente d'Israël auprès de l'UNESCO, en partenariat avec le Consistoire de Paris, une soirée aura lieu le 24 octobre au siège de l'UNESCO afin de présenter ces deux sites d'une " valeur universelle exceptionnelle ", inscrits en décembre 2001 sur la Liste du patrimoine mondial.

" Par leur inscription, ces biens viennent d'être, en quelque sorte, offerts au monde en partage. Avec la reconnaissance de la valeur universelle de ces sites, l'Etat d'Israël a également accepté la responsabilité qui en découle : celle de les protéger et de les conserver afin de les transmettre aux générations futures ", estime le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, qui ouvrira la soirée, en compagnie de Francesco Bandarin, Directeur du Centre du patrimoine mondial, Yitzhak Eldan, Ambassadeur d'Israël auprès de l'UNESCO et Moïse Cohen, Président du Consistoire de Paris.

Dressée sur un éperon rocheux, Masada domine la mer Morte en plein désert de Judée. Symbole de l'ancien royaume d'Israël et de sa destruction brutale, elle fut la dernière poche de résistance des patriotes juifs face à l'armée romaine, en 73 de notre ère. Ce palais-forteresse fut construit dans le style classique du début de l'empire romain par Hérode le Grand, roi de Judée, qui régna de 37 à 4 avant J.-C. Les camps militaires, les fortifications et la rampe d'assaut qui entourent le monument sont l'exemple le plus complet de travaux de siège de l'époque romaine conservés jusqu'à ce jour.

Acco (Acre) est une ville portuaire fortifiée où les établissements humains se sont succédés sans interruption depuis l'époque phénicienne. La cité actuelle est caractéristique des villes fortifiées ottomanes des XVIIIe et XIXe siècles, avec sa citadelle, ses mosquées, ses khans (caravansérails) et ses bains publics. Les vestiges de la ville des Croisés, qui datent de 1104 à 1291, sont pratiquement intacts, tant en sous-sol qu'en surface, donnant une image exceptionnelle de ce qu'étaient l'organisation de l'espace urbain et les structures de la capitale du royaume des Croisés de Jérusalem, au Moyen-Age.

La soirée, qui sera modérée par Michèle Rotman, présidente de la Commission du patrimoine culturel et artistique du Consistoire de Paris, se poursuivra par la présentation de deux films sur les sites de Masada et de Saint-Jean d'Acre. Gilles Taïeb, Président de la Commission Israël du Consistoire de Paris, et Roby Harly, Directeur de l'Office national israélien du tourisme, interviendront pour clôturer la cérémonie.


******

La soirée de célébration de l'inscription de Masada et de la vieille ville d'Acre sur la Liste du patrimoine mondial aura lieu en salle II, à partir de 18 heures (entrée avenue de Suffren).
Les journalistes intéressés doivent s'adresser au Service de presse de l'UNESCO, tél 33 (0)1 45 68 17 47



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N°2002-46
Date de publication 22 Oct 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 7198