Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'UNESCO ET SUEZ SIGNENT UN ACCORD DE COOPERATION EN VUE D'AMELIORER L'ACCES A L'EAU POTABLE

Paris - Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO, et Gérard Mestrallet, Président Directeur général du groupe SUEZ, signeront le 14 octobre (17 h), au siège de l'UNESCO, un accord de coopération pour améliorer l'accès de tous à l'eau.

" Au Sommet mondial sur le développement durable, à Johannesburg, les gouvernements ont élargi leur engagement en faveur des objectifs de développement des Nations Unies pour le Millénaire, appelant à ce qu'en 2015 le nombre de personnes sans accès à une eau saine et sans système d'assainissement adéquat soit réduit de moitié, déclare Koïchiro Matsuura. Ces objectifs reflètent les principes éthiques très élevés de la dignité humaine et de la compassion qui tiennent à cœur à l'UNESCO. C'est pourquoi je suis très heureux de voir aujourd'hui SUEZ et l'UNESCO conjuguer leurs forces ".

" Ce partenariat avec l'UNESCO s'inscrit dans le cadre de la "Vraie bataille de l'eau", appel à l'eau pour tous lancé par SUEZ il y a un an, souligne Gérard Mestrallet. Nous pensons qu'il est possible d'améliorer rapidement les conditions d'accès à l'eau potable sur la planète, si l'on parvient à rassembler efficacement toutes les énergies au sein de partenariats public-privé équilibrés et ouverts à la société civile ".

Le Programme hydrologique international de l'UNESCO mène des études scientifiques et éducatives pour améliorer, partout dans le monde, la gestion des ressources en eau. L'eau constitue une des principales priorités du secteur des sciences de l'Organisation. Pour sa part, SUEZ est l'un des leaders mondiaux de la distribution d'eau dans les pays industrialisés (87% de son chiffre d'affaires) et dans les pays en développement.

L'accord porte sur plusieurs types d'actions pour lesquelles SUEZ fournira environ 300 000 euros sur les trois premières années. La première concerne une nouvelle initiative interdisciplinaire de l'UNESCO visant à réhabiliter le bassin Volga-Caspienne. Ce bassin, où vivent plus de 60 millions de personnes, souffre depuis des décennies d'une industrialisation et d'une urbanisation massives. Aujourd'hui, 42 millions de tonnes de résidus toxiques s'y accumulent chaque année, et seulement 13 % d'entre eux sont neutralisés ou recyclés. SUEZ contribuera financièrement à l'initiative de l'UNESCO et fournira une expertise sur l'amélioration de la qualité de l'eau potable.

SUEZ aidera également à financer les activités de l'Institut UNESCO-IHE pour l'éducation relative à l'eau, basé à Delft (Pays-Bas), qui sera officiellement lancé d'ici la fin de l'année. Cet institut marque un nouveau chapitre dans l'histoire de l'IHE (International Institute for Infrastructural, Hydraulic and Environmental Engineering), connu dans le monde entier pour sa formation d'étudiants de troisième cycle, notamment des pays en développement, dans tous les aspects de la gestion de l'eau.

La Chaire UNESCO de gestion sociale de l'eau, qui est basée à Casablanca au Maroc, bénéficiera également du nouveau partenariat. Cette chaire a été extrêmement active en Afrique du Nord, notamment en travaillant en étroite collaboration avec des organisations non gouvernementales, des étudiants et des journalistes pour sensibiliser à la gouvernance de l'eau. Enfin, SUEZ a également accepté de créer plusieurs bourses pour des chercheurs de pays en développement travaillant dans des domaines liés à l'eau.


Contact: Amy Otchet
Bureau de l'information du public, Section éditoriale
Tél. : 33 (0)1 45 68 17 04
E-mail : a.otchet@unesco.org

Catherine Guillon, Service de presse de SUEZ
Tél.: 33 (0)1 40 06 67 15
E-mail: cguillon@suez.com

Guy Dellicour, Service de presse de SUEZ en Belgique
Tél.: 32 (0)2 507 02 77
E-mail: gdellicour@suez.com



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N°2002-43
Date de publication 13 Oct 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 6907