Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Le Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la Paix 2002 est attribué au Président Xanana Gusmão

Paris - Xanana Gusmão, Président du Timor-Leste, a été désigné aujourd'hui lauréat 2002 du Prix Félix Houphouët-Boigny pour la recherche de la paix de l'UNESCO par un jury international présidé par Henry Kissinger, ancien Secrétaire d'Etat américain et Prix Nobel de la Paix.

En annonçant le choix à l'issue des délibérations, Henry Kissinger a déclaré que le Prix était attribué au Président de cet Etat nouvellement indépendant pour "son combat pour la dignité humaine et pour sa conduite qui a élevé l'esprit humain non seulement dans sa région mais dans le monde". Pour sa part, l'ancien Président portugais et membre du jury, Mário Soares, s'est félicité de ce " bon choix récompensant une personnalité d'exception, tant pour son humanisme que pour son pacifisme ".

Héros de la résistance timoraise dont il a pris la direction dans les années 1980, Xanana Gusmão - dont le nom complet est José Alexandre Gusmão - a été arrêté par l'armée indonésienne en 1992 et emprisonné jusqu'en 1999. Premier Président du Timor-Leste, il a toujours manifesté sa volonté de réconciliation et son attachement au multipartisme.

La date de la cérémonie de remise de ce prix, doté d'une somme de 122 000 euros, d'un diplôme de la paix et d'une médaille, sera prochainement fixée en accord avec le lauréat.

Le Prix Félix Houphouët-Boigny - créé en 1989 et décerné tous les ans par l'UNESCO - se propose d'honorer des personnes, institutions ou organisations qui ont contribué de manière significative à la promotion, à la recherche, à la sauvegarde ou au maintien de la paix, dans le respect de la Charte des Nations Unies et de l'Acte constitutif de l'UNESCO. Le Prix porte le nom du premier Président de la Côte d'Ivoire, Félix Houphouët-Boigny. Compte tenu des événements du 11 septembre, le jury a choisi de ne pas décerner le prix pour l'année 2001.

Le jury international - composé de juristes, d'anciens chefs d'Etat et de lauréats du Prix Nobel de la Paix - a récompensé en 2000 Mary Robinson, Haut Commissaire des Nations Unies aux Droits de l'Homme et ancienne Présidente de l'Irlande, et en 1999 la Communauté Sant'Egidio. En 1998, le Prix avait récompensé de façon conjointe le Premier ministre du Bangladesh, Sheikh Hasina, et le sénateur américain George Mitchell, ancien Conseiller spécial du Président Clinton pour les Affaires irlandaises. Parmi les autres anciens lauréats, on peut citer: le Président philippin Fidel Ramos et le dirigeant du Front de libération nationale moro (MNLF), Nur Misuari (1997) ; le Président guatémaltèque Alvaro Arzu et le Commandant Rolando Moran (1996) ; le Haut-Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés et son Haut Commissaire Sadako Ogata (1995) ; le Roi Juan Carlos d'Espagne et l'ancien Président américain, Jimmy Carter (1994) ; Yitzhak Rabin, Shimon Pérès et Yasser Arafat (1993) ; l'Académie de droit international de La Haye (1992) ; Nelson Mandela et Frederik W. De Klerk (1991).



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-75
Date de publication 08 Oct 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 6803