Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L'UNESCO se félicite du retour des Etats-Unis d'Amérique

Paris - Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, s'est réjoui de l'annonce faite aujourd'hui par le Président Bush du retour des Etats-Unis à l'UNESCO, après dix-huit ans d'absence.

" En tant que Directeur général de l'UNESCO, je suis très heureux d'apprendre que le Président George W. Bush a décidé d'associer à nouveau les Etats-Unis d'Amérique au travail de l'Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture. Je suis sûr que les 188 Etats membres de l'UNESCO se félicitent également de cette bonne nouvelle. "

" Les Etats-Unis sont un membre fondateur de l'UNESCO et ont activement contribué en 1945 à l'élaboration de son Acte constitutif, qui défend les droits de l'homme, la libre circulation des idées et de l'information, la coopération scientifique et culturelle et l'accès à l'éducation pour tous. C'est avec fierté que je m'engage ici pleinement à contribuer à réintégrer les Etats-Unis à la vie et au travail de l'Organisation.

" Je me réjouis de l'occasion qui s'offre à l'UNESCO de travailler plus étroitement avec les communautés universitaires et scientifiques américaines, dont les ressources intellectuelles et culturelles sont énormes. Je me félicite également que l'Organisation puisse renouer avec l'extraordinaire diversité culturelle qui caractérise les Etats-Unis. Cette énergie et ces idées sont vitales pour élaborer des politiques capables d'améliorer la vie des habitants de notre planète.

" Je crois que le retour des Etats-Unis à l'UNESCO, qui témoigne des progrès de l'UNESCO au cours des dernières années, encourage la véritable réforme et le renouveau au sein du système multilatéral. Depuis trois ans, je me suis personnellement donné pour mission de tout faire pour que l'UNESCO devienne l'organisation la plus dynamique, efficace, responsable et transparente possible. Nous serons heureux de travailler avec les représentants des Etats-Unis pour poursuivre ce processus de réforme et continuer à améliorer la qualité de nos services aux Etats membres ".



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2002-64
Date de publication 11 Sep 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 6135