Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Remise le 18 Mars à Marrakech du Prix UNESCO Villes pour la Paix 2000-2001

14-03-2002 11:00 pm Paris - Un habitant de la planète sur deux est un citadin. Ces citadins seront demain encore plus nombreux et les problèmes des villes - des infrastructures à la cohésion sociale - toujours plus difficiles. D'ou l'intérêt de se pencher sur les sions inédites et les meilleures pratiques développées par certaines municipalités. C'est le but du Prix UNESCO Villes pour la paix qui récompense tous les deux ans des équipes municipales qui ont fait de leurs villes des laboratoires des sociétés de demain.

Ce Prix UNESCO Villes pour la paix - édition 2000-2001 - sera remis le 18 mars à Marrakech (Maroc) par le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, aux villes de Boukhara (Ouzbékistan), Charm el-Cheikh (Egypte), Cotacachi (Equateur), Lubumbashi (République démocratique du Congo) et Vilnius (Lituanie). Cinq autres villes, une par région du monde, recevront une Mention d'honneur.

Les dix villes ont été désignées parmi 76 candidatures par le Directeur général de l'UNESCO sur recommandation de cinq jurys régionaux, composés de personnalités de la recherche, de l'administration ou de la politique. La sélection a pris en compte des facteurs aussi différents que l'urbanisme, l'environnement, l'éducation civique, la création d'infrastructures culturelles et le renforcement des liens sociaux. Les jurys et le Directeur général ont également voulu distinguer des cités qui émergent après une période difficile et qui prouvent leur capacité à répondre à des situations inédites.

Les 325 projets de développement urbain examinés viendront enrichir la base de données de bonnes pratiques " La Ville : réseau des cultures ", qui en comptera désormais 714, fournissant ainsi tout un répertoire diversifié au Réseau des Villes pour la paix, en pleine expansion.

En Afrique, c'est Lubumbashi qui se voit attribuer le Prix pour avoir œuvré àla reconstruction de la paix dans une ville sinistrée par la guerre civile. Des enfants déplacés ont été réinsérés dans le circuit scolaire et des adultes ont bénéficié de cours d'alphabétisation. D'autres actions sont menées en faveur des jeunes, notamment dans le domaine des médias (production d'émissions en langues locales) ou de la sensibilisation à la lutte contre le sida. Bahir Dar (Ethiopie) se voit décerner une Mention d'honneur pour sa volonté d'offrir une ville plus saine et conviviale à ses citoyens en s'attaquant à des questions telles que le manque de logements et la stagnation économique.

Cotacachi, qui mène depuis cinq ans une active politique d'intégration des Indiens à la gestion municipale, a reçu le prix pour l'Amérique latine et les Caraïbes. Depuis l'élection du premier maire autochtone en août 1996, la municipalité a mis en oeuvre une gestion décentralisée de la ville - intégrant des chercheurs, des ONG, et tous les groupes ethniques - afin de développer certains services de base, comme l'accès à l'eau potable, parallèlement à des politiques d'intégration visant à renouer les liens sociaux. Une Mention d'honneur va à La Havane (Cuba) en reconnaissance de la réhabilitation exemplaire de son centre historique - inscrit sur la Liste du patrimoine mondial - provoquant ainsi une véritable renaissance de la ville.

La ville lauréate pour la région Asie et Pacifique, Boukhara, voit récompenser ses efforts de mise en valeur de son patrimoine culturel, un patrimoine qui conserve une grande valeur symbolique pour les nombreuses cultures locales. Ce " musée vivant " encourage la renaissance de l'artisanat local et le développement du tourisme culturel sur les légendaires routes de la soie. Une Mention d'honneur a été décernée à la villede Jaipur (Inde) en reconnaissance de ses efforts pour améliorer les conditions de vie dans ses zones de bidonvilles.

Dans la région des Etats arabes, Charm el-Cheikh a été récompensée pour s'être engagée dans une lutte contre les dégâts environnementaux qui tient compte des enjeux du tourisme de masse (la ville accueille 25% des touristes visitant l'Egypte). Après avoir encouragé la modernisation de cet ancien village de bédouins, les autorités locales ont notamment créé des zones protégées, un centre de lutte contre la pollution marine et un laboratoire de contrôle de la biodiversité et des récifs coralliens, en étroite coopération avec les universités et avec le soutien technique et financier des secteurs public et privé, ainsi qu'avec l'aide internationale. Une Mention d'honneur récompense Sousse (Tunisie) pour son approche novatrice mobilisant la population locale dans un processus de développement urbain respectueux d'une culture particulièrement riche et de l'environnement.

Vilnius, qui a reçu le prix pour la région Europe et Amérique du Nord, a misé sur la protection de l'environnement par l'aménagement d'espaces verts et de pistes cyclables, ainsi que sur l'intégration des populations vulnérables par l'ouverture de centres d'accueil pour les sans-abri et les handicapés. Par ailleurs, elle œuvre pour le dialogue en promouvant les cultures juive, polonaise et russe, et en restaurant son quartier historique, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1994. La ville de Kazan (République du Tartarstan, Fédération de Russie) a mérité une Mention d'honneur pour son engagement exemplaire en faveur de la paix sociale en favorisant la coexistence harmonieuse d'une centaine de nationalités.

Les prix et les mentions d'honneur seront solennellement remis aux maires des villes lauréates à Marrakech, le 18 mars. Le lieu et l'occasion sont hautement symboliques. C'est à Marrakech que se trouve la place Jemaa-el-Fna, un des dix-neuf espaces culturels proclamés en 2001 par l'UNESCO Chefs d'œuvre du patrimoine oral et immatériel de l'humanité, et la ville marocaine accueille au même moment la 107e Conférence de l'Union inter-parlementaire qui rassemble un grand nombre d'élus nationaux, appelés eux aussi à jouer un grand rôle aux côtés des élus locaux que sont les maires.

En créant le Prix UNESCO Villes pour la paix, à l'occasion du Sommet des Villes HABITAT II (Istanbul, juin 1996), l'Organisation a voulu établir des relations privilégiées avec les villes et les autorités locales, appelées à faire vivre leur diversité dans la convivialité et dans le respect de toutes les valeurs et droits défendus par l'UNESCO.


Site Web : Prix UNESCO Villes pour la paix



Source Communiqué de presse N°2002-15
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 4830 | guest (Lire) Mise à jour: 15-11-2002 4:57 pm | © 2003 - UNESCO - Contact