Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
LE LADINO, THEME D'UN COLLOQUE A L'UNESCO

Paris - Le 31 mars 1492, à peine terminée la "Reconquista" de l'Espagne, les Rois Catholiques signèrent un édit qui obligeait tous les juifs à se convertir au christianisme ou à quitter le Royaume.

Deux cents mille juifs espagnols, à qui on avait interdit d'emporter de l'argent ou de l'or, quittèrent le pays avec un trésor bien plus important : leur langue.

Les séfarades s'installèrent principalement sur le pourtour méditerranéen. Dans des villes comme Jérusalem, Salonique, Sofia, Constantinople ou Smyrne naquirent des communautés judéo-espagnoles qui conservèrent jalousement l'héritage culturel de leurs ancêtres venus d'Espagne.

La langue ladina, dont la base est l'espagnol du XVIe siècle, vit encore aujourd'hui mais se trouve en grand danger.

Les délégations permanentes de 11 Etats membres de l'UNESCO* organisent les 17 et 18 au siège de l'Organisation un colloque intitulé "Langue et culture judéo-espagnoles (ladino), enjeux et perspectives", durant lequel seront abordés divers aspects de la culture ladina, notamment la situation actuelle de la langue, le rôle des médias et de l'enseignement dans la transmission du ladino, le patrimoine immatériel judéo-espagnol (chansons, contes, proverbes, poésie, gastronomie…).

Au total, une trentaine de spécialistes, venus de 13 pays, interviendront au cours du colloque.

* Allemagne, Bulgarie, Espagne, France, Grèce, Israël, Italie, Portugal, République dominicaine, Roumanie et Turquie.

Le Colloque s'ouvre le 17 juin à 09h30, Salle IV.
Pour plus d'informations et le programme complet, contacter Lucía Iglesias Kuntz,
Bureau de l'information du public, Section éditoriale, tél. 01 45 68 47 28.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux Médias No.2002-23
Date de publication 13 Jun 2002
© UNESCO 1995-2007 - ID: 4791