UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Le Directeur général signe un accord de coopération avec la fondation FUNGLODE de République dominicaine

Le 16 octobre 2009, le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a signé un accord de coopération avec la Fondation globale démocratie et développement (FUNGLODE), représentée par son Directeur exécutif, M. Marco Herrera.

La cérémonie de signature s’est déroulée en présence du Ministre Omar Ramirez, Vice-président de la Commission présidentielle pour le changement climatique et Directeur du Centre d’études pour l’environnement de la Fondation, de M. Lorenzo Vargas, Vice-ministre de l’enseignement supérieur, de la science et de la technologie et membre du Groupe pour la complexité Edgar Morin de la Fondation, de Mme Ydalia Acevedo, Vice-ministre de l’environnement, et de l’Ambassadrice Laura Faxas, Déléguée permanente de la République dominicaine auprès de l’UNESCO.

Le Directeur général a souligné que la signature de cet accord concrétisait l’engagement pris le 11 juillet dernier dans une lettre d’intention qu’il avait signée avec le Président de la République dominicaine, M. Leonel Fernandez Reyna, fondateur et président d’honneur de FUNGLODE.

« Nous avions alors exprimé notre volonté commune d’engager une coopération stratégique et un programme de travail commun dans différents domaines de compétence de l’UNESCO » a rappelé M. Matsuura. L’accord que nous signons aujourd’hui avec cette prestigieuse institution, a-t-il ajouté, contribuera à affirmer concrètement la présence de l’Organisation en République dominicaine et à donner plus de visibilité à son action dans le champ éducatif, social et culturel.

Dans le cadre de cet accord de coopération, FUNGLODE, qui entretient déjà des relations officielles avec l’UNESCO, s’associera au Programme de Gestion des transformations sociales (MOST) pour organiser en décembre 2009 la troisième université régionale d’été sur le resserrement du lien entre sciences sociales et politiques publiques en Amérique latine et dans les Caraïbes. La Fondation jouera également un rôle moteur dans la constitution d’un Comité national du MOST au sein de la Commission nationale dominicaine pour l’UNESCO.

Parmi les autres activités prévues, figurent la mise en œuvre conjointe d’une stratégie globale pour la jeunesse et la prévention de la violence juvénile, ainsi que la création d’une chaire UNESCO portant sur la relation entre la recherche en sciences sociales et la définition de politiques publiques.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 207-2009
  • 20-10-2009
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific