UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

1) Focalisation accrue – concentration des programmes, meilleurs résultats

dg_img1.jpg

© UNESCO/M. Ravassard

M. Matsuura a pris ses fonctions à une époque où les efforts de l’Organisation étaient très dispersés entre de nombreux domaines d’activité, ce qui limitait l’impact de l’UNESCO. Il a décidé de recentrer l’action de l’Organisation de façon à répondre aux défis du XXIe siècle en se concentrant sur les domaines dans lesquels l’UNESCO pouvait apporter une contribution unique.


La Stratégie à moyen terme pour 2002-2007 (31 C/4) traduisait cette nouvelle vision en établissant des priorités claires pour chaque secteur de programme dans des domaines présentant une urgence mondiale :

• Dans le domaine de l’éducation : réaliser l’Éducation pour tous (ETP)
• Dans le domaine de la culture : promouvoir et protéger la diversité culturelle
• Dans le domaine des sciences exactes et naturelles : gérer les ressources en eau douce
• Dans le domaine des sciences sociales et humaines : la bioéthique
• Dans le domaine de la communication et de l’information : la liberté d'expression.

Ce recentrage a positionné l’UNESCO de telle manière qu’elle s’est impliquée davantage dans d’autres domaines critiques de l’activité des Nations Unies, tels que la fourniture d’un soutien accru pour atteindre les objectifs de développement internationalement convenus, dont les Objectifs du Millénaire pour le développement. Il s’agit par exemple de la lutte contre la pandémie du VIH et du SIDA, dans laquelle l’UNESCO joue aujourd’hui un rôle de chef de file en matière d’éducation à la prévention du VIH dans le cadre de l’ONUSIDA.

La définition des priorités du programme s’est accompagnée d’une adhésion résolue à la gestion axée sur les résultats, exigeant que chaque programme définisse ses résultats escomptés et ses indicateurs ou mesures.

L’accent mis sur les résultats a encore été affiné dans la Stratégie à moyen terme pour 2008-2013 (34 C/4), qui maintient cet engagement en faveur d’une action stratégique et d’un impact ciblés. Il a aussi amené de nouvelles formes d’exécution du programme, avec l’introduction de 12 plates-formes thématiques intersectorielles destinées à permettre à l’UNESCO de répondre de façon plus intégrée et interdisciplinaire à des défis mondiaux de plus en plus complexes. Chaque plate-forme rassemble l’expertise des cinq secteurs de programme pour traiter de questions internationales clés. Par exemple, l’UNESCO a assumé de nouvelles responsabilités dans la lutte mondiale contre le changement climatique, dans la mitigation des catastrophes naturelles et dans la mise en place de systèmes d’alerte rapide aux tsunamis, et dans la promotion de politiques innovantes de développement durable, en particulier à travers l’éducation pour le développement durable.

Dans tous ces domaines, M. Matsuura a accordé une particulière attention aux moyens de répondre aux besoins des populations et des pays les plus vulnérables. L’UNESCO a renforcé ses efforts en Afrique, dynamisant son soutien aux États membres africains et nouant de solides relations avec les organisations régionales et sous-régionales africaines. L’UNESCO est aujourd’hui le premier partenaire des pays africains dans la mise en œuvre de nouveaux plans d’action ambitieux dans les domaines de l’éducation, de la culture et des sciences. Cette attention renouvelée à l’Afrique est reflétée par l’augmentation du budget consacré à l’Afrique par chaque secteur de programme et par le Département Afrique. L’UNESCO joue aussi un rôle de chef de file dans la promotion de l’égalité des genres, dont l’Organisation – la première dans le système multilatéral – a fait, à côté de l’Afrique, une priorité mondiale essentielle.


________________________________________________

Les réalisations du Directeur général :
-------------------------------------------------------
La mise en œuvre d’un ambitieux plan décennal

  • 1) Focalisation accrue – concentration et meilleurs résultats

  • 2) Action au niveau des pays – un impact direct sur le terrain

  • 3) Un catalyseur de la coopération internationale

  • 4) Renforcement de la légitimité, visibilité et portée de l’UNESCO

  • 5) Une nouvelle approche de la gestion

  • 6) Défis futurs




    Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific