Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Le Directeur général inaugure le Siège de l’UNESCO rénové

Le 25 septembre 2009 s’est déroulée au Siège de l’UNESCO une cérémonie d’inauguration du bâtiment rénové, au cours de laquelle une plaque inaugurale a été dévoilée dans le hall Ségur.

La cérémonie s’est déroulée en présence de M. Martin Hirsch, Haut commissaire aux Solidarités actives contre la Pauvreté, Haut commissaire à la Jeunesse, représentant des autorités françaises, du Président du Conseil Exécutif, M. Olabiyi Babalola Joseph Yaï, de M. Amadou-Mahtar M’Bow, ancien Directeur général de l’UNESCO, de Mme Irina Bokova, Directrice générale désignée, de la Présidente du Comité du Siège, Mme Ina Marciulionyté, Ambassadrice et déléguée permanente de la République de Lituanie auprès de l’UNESCO, Mme Catherine Colonna, Ambassadrice de France auprès de l’UNESCO, de M. Jean-Loup Roubert, architecte, et de Mme Véronique Belmont, fille de Joseph Belmont, décédé en mars 2008.

La cérémonie a été précédée d’une visite de l’exposition de photographies de la rénovation du Siège de l’UNESCO accrochées aux grilles du bâtiment Fontenoy et de l’exposition de photographies de la construction du Siège de l’UNESCO prises par Lucien Hervé, installée dans le Hall Ségur.

Prenant ensuite la parole, le Directeur général a rappelé que le plan de rénovation du Siège, dit Plan Belmont, avait vu le jour il y a dix ans et que ce plan avait été réalisé en deux grandes étapes qu’il a décrites brièvement. La première phase fut financée pour l’essentiel sur le budget régulier de l’Organisation, mais bénéficia également de généreuses contributions extrabudgétaires de la France et du Japon, que le Directeur général a tout particulièrement remerciés. La phase II du Plan Belmont, qui débuta en 2004, était la plus importante et n’aurait pas été possible sans l’offre faite par la France de garantir à l'UNESCO, en février 2004, un prêt de 80 millions d’euros, et de prendre en charge les intérêts de ce prêt. Le Directeur général a renouvelé sa « profonde gratitude à l’Etat hôte ainsi qu’à la délégation permanente de la France auprès de l’UNESCO pour leur généreux soutien ».

« Ces travaux de rénovation, a poursuivi le Directeur général, furent conçus par M. Joseph Belmont, inspecteur général honoraire de la construction et architecte français de renommée internationale. Dans ce processus de longue haleine, il a réussi une véritable prouesse : adapter les bâtiments des années 1950-60 aux exigences d’aujourd’hui, tout en préservant l’intégrité et l’authenticité de l’œuvre de Breuer, Nervi et Zehrfuss. Ce souci du patrimoine bâti, ainsi qu’un profond respect pour l’environnement, font la grandeur de cette restauration ».

Le Directeur général a remercié tous ceux qui avaient contribué à mettre en œuvre le plan de rénovation et les membres du personnel pour avoir maintenu leur rythme de travail malgré les contraintes engendrées par les travaux.

« Aujourd’hui, alors que mon mandat de Directeur général s’achève, je suis fier de pouvoir remettre aux Etats-membres un Siège de l’UNESCO rénové et embelli », a conclu M. Matsuura.

Après les interventions de M. Martin Hirsch, qui a rappelé l’attachement du pays hôte aux valeurs de l’UNESCO, plus utiles que jamais dans le monde contemporain, de Mme Ina Marciulionyté et de M. Jean-Loup Roubert, M. Amadou-Mahtar M’Bow a porté un toast en l’honneur de l’Organisation et du rayonnement de ses idéaux.

La cérémonie a été suivie d’une réception sur la Piazza du bâtiment Fontenoy.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 173-2009 -  Date de publication: 28-09-2009

© UNESCO 1995-2010 - ID: 46508