Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Le Directeur général effectue sa troisième visite officielle en Argentine, les 12 et 13 février 2009

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, a été reçu à son arrivée par l’Ambassadeur Miguel Angel Estrella, Délégué permanent de l’Argentine auprès de l’UNESCO, qui l’a accompagné tout au long de cette visite.

Il s’est entretenu avec la Présidente de la République argentine, Mme Cristina Fernandez de Kirchner, le Ministre des relations extérieures, du commerce international et du culte, M. Jorge Enrique Taiana, le Ministre de l’éducation, M. Juan Carlos Tedesco, le Secrétaire à la culture, M José Nun, le Secrétaire aux droits de l’homme M. Eduardo Luis Duhalde et le Ministre de la science, de la technologie et de l’innovation productive, M. Lino Barañao.

A l’invitation du Secrétaire à la culture, M José Nun, le Directeur général a visité le 12 février la Maison du bicentenaire, au cœur de Buenos Aires. Ce centre culturel, qui sera inauguré en mai prochain, est destiné à accueillir une succession d’exposition temporaires et permanentes, de conférences, tables rondes et activités artistiques et audiovisuelles retraçant l’histoire des cent dernières années et visant à consolider l’identité nationale. Le Directeur général a souligné l’importance de cette initiative propice à une relecture critique de l’histoire du pays.

M. Matsuura s’est ensuite rendu à la Villa Ocampo, où il a évoqué avec le Ministre de l’éducation, M. Juan Carlos Tedesco, les perspectives de coopération en matière d’éducation aux droits de l’homme et à la tolérance, ainsi que d’une approche régionale du dialogue interculturel et interreligieux.

A la Villa Ocampo, le Directeur général a procédé au lancement régional de la collection complète de l’Histoire générale de l’Amérique latine, dont la publication s’est achevée en 2008 avec la parution des volumes 7, 8 et 9.

Après avoir souligné le caractère doublement opportun de ce premier lancement régional – à partir de l’Argentine qui contribue activement dans le cadre du MERCOSUR aux réflexions sur l’intégration de cette sous-région, et dans une maison qui fut léguée à l’UNESCO par Victoria Ocampo pour servir à « la promotion, l’étude, l’expérimentation et le développement d’activités intéressant la culture, la littérature, l’art et la communication sociale » –, M. Matsuura a mis en exergue « la perspective pluraliste qu’apporte cet ouvrage sur les sociétés latino-américaines », et formé le vœu « qu’il contribue à une compréhension mutuelle entre les peuples et à une meilleure connaissance de leurs contributions respectives à l’histoire de l’humanité ».

La notion d’unité dans la diversité des pays d’Amérique Latine, ainsi que la nécessaire prise en compte des apports des peuples originaires dans l’histoire du continent, a été reprise dans les interventions qui ont suivi par le Sénateur Daniel Filmus, Représentant de l’Argentine au Conseil exécutif, et par les historiens Eduardo Zimmermann (Argentine) et Gerardo Caetano (Uruguay). La manifestation s’est achevée sur la présentation dans les jardins de la Villa Ocampo d’un spectacle du projet « La Voz de los Sin Voz » parrainé par M. Miguel Angel Estrella.

Le 13 février, le Directeur général a visité le Parc de la Mémoire, un espace de 14 hectares dédié à la mémoire des victimes de la dictature sur les rives du Rio de la Plata, où beaucoup d’entre elles ont péri au cours de « vols de la mort » où elles étaient précipitées à l’eau depuis des avions survolant l’estuaire. Entouré des représentantes des associations des mères et des grands-mères de la Place de Mai, ainsi que de collectifs de survivants, le Directeur général a rendu hommage aux victimes et souligné l’importance de l’œuvre de mémoire pour que de telles crimes ne puissent se reproduire.

Le Directeur général s’est ensuite rendu à l’Ecole de mécanique de la marine (ESMA), qui doit accueillir en 2010 un Centre international de promotion des droits de l’homme, en tant que centre de catégorie 2 placé sous l’égide de l’UNESCO. Lors d’une émouvante cérémonie, sous les acclamations d’une nombreuse assistance comprenant des représentants du gouvernement argentin, du corps diplomatique, de la presse écrite et des médias, ainsi que des militants des droits de l’homme, le Directeur général a signé l’Accord d’établissement de ce Centre avec le Ministre des relations extérieures du commerce international et du culte, M. Jorge Enrique Taiana, en présence de la Présidente de la République argentine, Mme Cristina Fernandez de Kirchner, du Ministre de l’éducation M. Juan Carlos Tedesco et du Secrétaire aux droits de l’homme M. Eduardo Luis Duhalde (voir Flash Info N° 022-2009).

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 021-2009 -  Date de publication: 18-02-2009

© UNESCO 1995-2010 - ID: 44596