Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Le Directeur général s’adresse au personnel de l’UNESCO

Le Directeur général de l’UNESCO, M. Koïchiro Matsuura, s’est adressé au personnel le 11 décembre. Le personnel du siège a assisté en salle I à son intervention, tandis que le personnel hors siège pouvait la suivre en direct sur l’intranet. L’intervention du Directeur général a été suivie d’une séance de questions/réponses, questions qui émanaient soit de la salle, soit des bureaux hors siège via l’intranet.

Invoquant la crise sans précédent que le monde traverse, le Directeur général a réaffirmé que l’UNESCO devait continuer à renforcer son action globale dans ses domaines de compétences, tout en améliorant sa présence au niveau des pays. La coopération aves les autres agences des Nations Unies était absolument vitale dans ce contexte.

Le Directeur général a tout d’abord dressé un bilan des progrès accomplis en matière de politique du personnel, de gestion et d’administration, et évoqué les prochaines étapes. Il a ensuite abordé les principaux éléments programmatiques. Ses propos ont été illustrés par cinq vidéos enregistrées pas des bureaux hors siège.

Evoquant la politique intégrée des ressources humaines, le Directeur général s’est félicité de ce qu’une réelle politique ait pu être mise sur pieds, couvrant les questions de recrutement, de promotion, de formation, de considérations familiales entre autres, et a rendu hommage à l’aide apportée par les deux associations du personnel dans la formulation de cette politique, ainsi qu’au rôle des médiateurs.

Le Directeur général a ensuite abordé plus en détail un certain nombre d’aspects, la mobilité et la rotation, le rajeunissement du personnel, les progrès en matière d’égalité hommes-femmes et de répartition géographique. Sur les questions de promotion, le Directeur général a rappelé qu’il existait trois voies : recrutement à un poste plus élevé, reclassification et promotion au mérite, récemment réintroduite. Depuis 2007, 225 membres du personnel avaient bénéficié de l’une ou l’autre de ces voies. Dans le développement des carrières, l’accent est également mis sur la formation, avec un budget de 5,5 millions de dollars pour le biennium.

Le Directeur général a ensuite décrit en détail les mesures prévues pour remédier à la situation du personnel temporaire, consultants de longue durée et surnuméraires, au siège et hors siège. Il a souhaité, qu’une fois la situation améliorée, de nouvelles dérogations ne soient accordées qu’à titre exceptionnel.

Enfin, se référant à plusieurs questions spécifiques qui lui avaient été adressées sur le sujet, le Directeur général a réaffirmé sa volonté de ne tolérer aucun harcèlement et rappelé qu’une procédure précise avait été mise en place en cas de plainte.

La rénovation du bâtiment Fontenoy – le Plan Belmont – sera achevée avant la prochaine Conférence générale, et le Directeur général a remercié le personnel pour sa patience, et indiqué qu’il espérait également recevoir les fonds destinés à poursuivre les travaux du bâtiment Miollis/Bonvin. Parallèlement, des mesures pour améliorer la sécurité sont prévues, au siège et hors siège.

Passant aux questions de programme, le Directeur général a tout d’abord rappelé qu’il espérait obtenir un budget en croissance réelle zéro, c’est-à-dire une augmentation en chiffres réels de 40 millions de dollars. Il a plaidé pour un C/5 concentré sur un nombre limité de priorités, comme indiqué par le Conseil exécutif, et mis l’accent sur un certain nombre de points forts du programme et de leur transcription sur le terrain, qui ont été illustrés par des vidéos provenant de bureaux hors siège.

Ainsi, le Bureau de Dar-es-Salam en Tanzanie a montré comment une action de renforcement des capacités statistiques pour l’éducation avait été intégrée dans l’expérience pilote « unis dans l’actions ». En matière d’éducation, le Bureau de Kingston en Jamaïque a expliqué comment une approche qualitative pouvait être appliquée dans plusieurs pays de la sous-région. La collecte de données et leur utilisation par les décideurs permet de mitiger les effets de inondations, comme l’a illustré le responsable du projet FRIEND a Beijing. Dans le domaine culturel, le Fonds espagnol lancé avec le PNUD vise à illustrer le rôle que peut jouer la culture dans le développement, ainsi que l’expérience du bureau de rabat au Maroc l’a décrit. Enfin, le développement de partenariats, la diffusion de notre message et l’amélioration de notre visibilité, allant de pair avec une collecte de fonds et le financement de projets sur le terrain, faisaient l’objet de la dernière vidéo, du Bureau de Brasilia.

« Je veux une fois encore vous assurer de ma détermination à tenir le rythme de nos efforts jusqu’au dernier jour de mon mandat, (…) Il est de mon devoir de laisser à mon successeur une Organisation saine et solide, sûre d’elle-même, de ses objectifs et de ses valeurs, » a conclu M. Matsuura.

Après cette intervention, une séance de questions/réponses venant de la salle et des bureaux, a permis au Directeur général de préciser un certain nombre de points.

Le personnel s’est ensuite réuni autour d’un déjeuner-buffet offert par le Directeur général dans le foyer de la salle I.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 177-2008 -  Date de publication: 15-12-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 44273