Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Le Directeur général s’entretient avec Mahmoud Abbas, président de l’Autorité palestinienne

Les 14 et 15 juin 2008, M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, s’est rendu pour la deuxième fois en visite officielle dans les territoires palestiniens.

Cette visite faisant suite à la huitième réunion du Comité conjoint UNESCO/Autorité palestinienne, qui s’est tenue au Siège de l’Organisation les 4 et 5 mars 2008 (cf Flash Info N° 030-2008). Durant cette visite, le Directeur général était accompagné par M. Elias Sanbar, Ambassadeur, Observateur permanent de la Palestine auprès de l’UNESCO.

À Ramallah, après avoir déposé des fleurs au pied du monument à la mémoire de Yasser Arafat, le Directeur général a rencontré le président Mahmoud Abbas. À cette occasion, M. Matsuura a réaffirmé le soutien sans réserve de l’UNESCO vis à vis du processus de réforme mis en œuvre par l’Autorité palestinienne et exposé dans le Plan de réforme et de développement palestinien récemment adopté. « Je me réjouis des avancées récentes de notre coopération, lesquelles reposent sur une vision commune de la prospérité et de la paix qui place l’éducation et la culture au cœur des initiatives en faveur de la reconstruction, du développement et du dialogue ». M. Matsuura a insisté sur le fait que « l’UNESCO poursuivra ses efforts en vue d’apporter une aide adaptée aux besoins actuels et nouveaux ». Le président Abbas a fait part de sa très grande satisfaction à l’égard de la démarche concrète et constructive de l’UNESCO vis à vis des besoins prioritaires du peuple palestinien, ainsi que de son souhait de voir l’Organisation jouer un rôle de premier plan dans le projet de restauration de la basilique de la Nativité à Bethléem, premier site à figurer sur la « Liste des sites du patrimoine culturel et naturel à valeur potentiellement universelle de Palestine ».

Le même jour, M. Matsuura s’est entretenu en tête-à-tête avec M. Riad Al-Malki, Vice-Premier ministre et ministre des Affaires étrangères, au sujet des avancées sur le terrain des efforts déployés en vue de promouvoir la paix, le développement et la réconciliation dans la région. À cet entretien a succédé une réunion de travail présidée par M. Riad Al-Malki, avec la participation de Mme Lamis Al-Alami, ministre de l’Éducation et de l’enseignement supérieur, Mme Tahani Abu Daqqa, ministre de la Culture, de la jeunesse et des sports, Mme Kholoud Deibes, ministre du Tourisme et des antiquités et de la condition féminine, et M. Yahya Yakhlef, président de la Commission nationale pour l’éducation, la culture et la science. On y a notamment débattu du soutien que l’UNESCO continuera d’apporter pour la mise en œuvre de programmes et de projets dans les domaines suivants : qualité de l’éducation, avec un accent sur la formation des enseignants, la planification et la gestion de l’enseignement, l’enseignement technique et professionnel et l’enseignement et la recherche scientifiques ; l’aide à la conservation et la préservation du patrimoine matériel et immatériel, ainsi que la promotion des industries et du tourisme culturels ; l’archivage de documents audiovisuels et le renforcement des programmes de sensibilisation à l’égard des médias ; les programmes de proximité à destination des jeunes et des femmes, grâce à une aide à long terme apportée au Centre de recherche et de documentation pour les femmes (PWRDC). Le Directeur général s’est en outre adressé, par vidéoconférence, à de jeunes élèves de deux Écoles associées de l’UNESCO (résEAU) situées dans la bande de Gaza : « Malgré les grandes difficultés sur le terrain, nous devons continuer de veiller à ce que tous les élèves aient les moyens d’acquérir des compétences solides, ainsi que des valeurs et des savoir-faire susceptibles de les aider à jouer un rôle positif au sein de leur société » a déclaré le Directeur général au cours d’une discussion interactive.

Le 15 juin, le Directeur général a visité la ville de Naplouse, où il a été accueilli par M. Jamal Moheisen, gouverneur de Naplouse, et M. Hafez Shaheen, qui assure la fonction de maire de la ville par intérim. M. Matsuura a participé à une cérémonie d’annonce des résultats d’un concours d’architecture financé par le Munir Sukhtian Group et portant sur la conception d’espaces publics et d’équipements urbains dans la Vieille ville de Naplouse. Il a ensuite visité le caravansérail Khan al-Wakala où l’UNESCO exécute actuellement d’importants travaux de rénovation, en collaboration avec la municipalité de Naplouse et la An-Najah National University, grâce à des fonds octroyés par la Commission européenne. Les travaux de restauration du site, qui devraient servir de modèle pour toutes les futures initiatives de protection du patrimoine culturel de la Vieille ville de Naplouse et la mise en place d’infrastructures touristiques, devraient être achevés avant la fin de l’année 2009.

M. Matsuura s’est ensuite rendu dans la ville de Bethléem afin d’y poser la première pierre du futur Musée de la Riwaya (musée du récit), dans lequel on pourra admirer des éléments du patrimoine matériel et immatériel palestinien. L’inauguration du musée, dont la construction est possible grâce à l’aide financière de la Norvège, est prévue en septembre 2009. S’exprimant devant Mme Kholoud Deibes, ministre du tourisme et des antiquités et représentante pour l’occasion du président Abbas, M. Salah Tamari, gouverneur de Bethléem, M. Victor Batarseh, maire de Bethléem, et M. Sten Arne Rosnes, représentant de la Norvège auprès de l’Autorité palestinienne, le Directeur général a mis l’accent sur le rôle fondamental du patrimoine culturel en termes de relance économique et de développement, ainsi qu’en termes de renforcement de la cohésion sociale. « Je suis convaincu du fait que ce musée deviendra un lieu de réflexion, d’expression de la créativité et d’inspiration, et qu’il favorisera la mise au point d’initiatives éducatives et culturelles. La solidarité intellectuelle et la promotion du dialogue entre les cultures peuvent assurément jouer un rôle déterminant en vue du développement durable, de la stabilité et de la paix » a conclu M. Matsuura.

M. Matsuura s’est en outre rendu au Bureau de l’UNESCO de Ramallah, afin d’y discuter des actions que l’UNESCO doit mener en priorité dans les territoires palestiniens.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 074-2008 -  Date de publication: 17-06-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 42684