Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Troisième réunion du Comité pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé

Le 4 juin 2008, M Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, a prononcé le discours d’ouverture de la troisième réunion du Comité pour la protection des biens culturels en cas de conflit armé, lequel a été institué par le Deuxième Protocole (1999) de la Convention de La Haye de 1954.*

Louant le Comité pour les travaux qui ont fait suite à la tenue de sa deuxième réunion, au siège de l’UNESCO, du 17 au 19 décembre 2007, lesquels ont mené à la rédaction des trois premiers chapitres du projet de Principes directeurs pour la mise en œuvre du Deuxième Protocole, le Directeur général a encouragé ses membres à « poursuivre cette tâche importante qu’est l’élaboration du projet de Principes directeurs, en se penchant collectivement sur trois nouveaux projets de chapitres consacrés essentiellement à la diffusion et au suivi du Deuxième protocole d’une part, ainsi qu’à l’aide internationale d’autre part […] ». Il a insisté sur le fait que « l’élaboration du projet de Principes directeurs et sa soumission pour adoption lors d’une réunion extraordinaire des Parties au cours de cette année n’est pas une fin en soi », ajoutant qu’« il s’agit plutôt de la première étape d’un processus qui permettra au Comité de travailler de façon optimale et contribuera donc à assurer une meilleure protection à notre patrimoine culturel commun ».

Concernant les questions sur lesquelles porteront les chapitres supplémentaires, le Directeur général a indiqué que « pour que les dispositions soient applicables à la fois en cas de conflit armé et en temps de paix […], les Parties, de même que les Hautes Parties contractantes qui envisagent de ratifier le Deuxième Protocole, doivent connaître les principes fondamentaux liés à sa diffusion. Cependant, la diffusion à l’échelle nationale de ces principes doit être adaptée aux spécificités de chaque Partie ».

M. Matsuura a ensuite affirmé que « s’il importe que le dispositif d’élaboration de rapports soit rigoureux, de sorte que les principes de base de la mise en œuvre à l’échelle nationale du Deuxième Protocole et/ou de la Convention de La Haye seront couverts […], il convient de ne pas en faire un fardeau trop lourd pour les Parties, car cela risquerait de les dissuader de remettre ces rapports. Il est indispensable de trouver un équilibre ». Le Directeur général a également souligné le fait que l’aide internationale « est une manifestation évidente des liens de solidarité noués entre les différentes Parties. Aussi toute Partie sollicitant l’aide internationale devrait-elle être épaulée dans ses efforts visant à protéger des biens culturels ».


----
* Lors d’un vote organisé lors de la séance d’ouverture, le Comité a élu M. Karim Peltonen (Finlande) président. Les représentants d’El Salvador, du Japon, de la Jamahiriya arabe libyenne et des Pays-Bas ont été élus vice-présidents et Mme Photini Panayi (Chypre) a été élue Rapporteur.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 069-2008 -  Date de publication: 05-06-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 42654