Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

L’UNESCO rend hommage à Aimé Césaire

Devant le Conseil exécutif de l’UNESCO qui achevait les travaux de sa 179e session, le Président du Conseil, M. Olabiyi Babalola Joseph Yaï, et le Directeur général, M. Koïchiro Matsuura, ont rendu hommage à la mémoire d’Aimé Césaire, décédé à la Martinique le 17 avril 2008.

Le Président du Conseil exécutif a fait part de sa profonde émotion après la disparition de « celui qui restera la voix des sans-voix ». « Un grand baobab est tombé (…). Ce grand poète et auteur dramatique de langue française était aussi un grand humaniste, notre peine est immense », a-t-il déclaré.

M. Matsuura a salué le : « (…) Chantre, avec le Sénégalais Léopold Sedar Senghor et le Guyanais Léon-Gontran Damas, du concept de "Négritude" », « Aimé Césaire a consacré sa vie à la poésie et à la politique. Depuis les années 1930 il a été de tous les combats contre le colonialisme et le racisme. L’UNESCO perd aujourd’hui un de ses plus estimables amis. Les défenseurs des droits de l’homme, une de leurs figures les plus emblématiques », a-t-il déclaré.

« Vous vous souviendrez sûrement de sa participation, par vidéo conférence, à la cérémonie de remise du Prix Toussaint Louverture qui lui a été décerné par l’UNESCO en 2004. Ce prix destiné à couronner l’engagement pour la reconnaissance de l’égalité des hommes et des cultures, et la lutte contre les discriminations et l’exclusion dont font l’objet les descendants des peuples mis en esclavage, ne pouvait avoir de meilleurs lauréats qu’ Aimé Césaire et Abdias do Nascimento, deux infatigables combattants pour la liberté et les droits fondamentaux, honorés ce soir là. D’Aimé Césaire nous retiendrons la portée universelle de son appel à la dignité humaine, à la vigilance et à la responsabilité », a-t-il poursuivi.

« Gardons ses paroles en mémoire et poursuivons ensemble son combat universel. Nous aurons certainement à l’occasion de la célébration du soixantième anniversaire de la Déclaration des droits de l’homme de nombreuses occasions de lui rendre hommage », a conclu le Directeur général.

Le Conseil exécutif, à l’invitation du Président Yaï, a ensuite respecté une minute de silence en hommage à Aimé Césaire.

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 048-2008 -  Date de publication: 18-04-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 42277