Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

La Présidente de la République argentine à l’UNESCO

La Présidente de la République argentine, Mme Cristina Fernandez de Kirchner, a été reçue à l’UNESCO le 7 avril 2008 par le Directeur général, M. Koïchiro Matsuura, et par MM. Georges Anastassopoulos, Président de la Conférence générale, et Olabiyi Babalola Joseph Yaï, Président du Conseil exécutif.

Elle était accompagnée de MM. Jorge Taiana, Ministre des Relations extérieures, du Commerce international et du Culte, Julio De Vido, Ministre de la Planification générale, de l’Investissement public et des Services, et Daniel Filmus, Représentant de l’Argentine au Conseil exécutif et Président de la Commission du programme et des relations extérieures.

« Je suis particulièrement heureux de vous accueillir pour la troisième fois, aujourd’hui en qualité de Présidente de la République argentine », a déclaré M. Matsuura lors d’un entretien bilatéral. « Après votre première visite à l’UNESCO, en février 2007, c’est à Buenos Aires même que j’ai eu le privilège de vous recevoir le 28 mars, comme l’invitée d’honneur d’une réception offerte dans les jardins de la Villa Ocampo à l’occasion de la deuxième réunion ministérielle du Projet régional d'éducation pour l'Amérique latine et les Caraïbes ».

Au cours de cet entretien, la Présidente de la République argentine a réaffirmé l‘engagement de son pays et le sien en faveur des droits de l’homme, car « au-delà des différences idéologiques, ce qui fonde la fraternité des hommes, c’est leur attachement commun à la dignité humaine ». C’est cette conviction qui a amené le gouvernement argentin à proposer la création à Buenos Aires, sous l’égide de l’UNESCO, d’un Institut international d’éducation aux droits de l’homme dans ce qui fut un des centres clandestin de détention sous la dictature militaire.

Le Directeur général a annoncé à la Présidente de la République argentine son intention de se rendre à Buenos Aires pour signer personnellement l’Accord qui portera création de cet Institut, dès que le Conseil exécutif l’aura autorisé. Mme Fernandez de Kirchner l’a assuré que l’Institut serait prêt à être inauguré et qu’elle sera présente à ses côtés lors de cette manifestation qui revêtira une haute importance symbolique pour le peuple argentin.

L’éducation étant une des grandes priorités publiques du gouvernement argentin, la Présidente a informé le Directeur général d’un ambitieux programme éducatif mis en place par le Ministre argentin de l’Education, M. Juan Carlos Tedesco, ancien haut fonctionnaire de l’Organisation, afin de remédier à l’abandon scolaire et permettre aux jeunes sans diplômes de valider leurs études secondaires. Le Directeur général a souligné à ce propos l’importance du rôle dévolu à l’Argentine dans le mouvement de l’Education pour tous dans l’ensemble de la région depuis son élection, en mars 2007, à la présidence du Projet régional d'éducation pour l'Amérique latine et les Caraïbes (PRELAC).

Auparavant, Mme Fernandez de Kirchner s’était exprimée devant le Conseil exécutif de l’UNESCO, dont la 179e session s’était ouverte le matin même (voir Communiqué de presse de l’UNESCO N°2008-23).

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 047-2008 -  Date de publication: 08-04-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 42201