Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Huitième réunion Comité conjoint UNESCO/Autorité palestinienne (UNESCO, 4-5 mars 2008) : le Directeur général affirme le plein soutien de l’UNESCO au Plan de réforme et de développement de l’Autorité palestinienne

Le Directeur général de l’UNESCO s’exprimant, le 4 mars 2008, au cours de la huitième réunion du Comité conjoint UNESCO/Autorité palestinienne, a exprimé « sa profonde préoccupation face à l’escalade de la violence en cours à Gaza et dans le Sud d’Israël, qui a causé, à nouveau le weekend dernier, d’intolérables souffrances et de nombreuses pertes en vie humaine ».

« Dans ce contexte, a-t-il ajouté, je m’associe pleinement aux propos du Secrétaire général des Nations Unies concernant la situation dans la bande de Gaza, tenus le samedi 1er mars devant le Conseil de Sécurité. Nous formons l’espoir que son message soit entendu de toutes les parties et que les efforts pour atteindre la paix, la réforme et le développement dans la région atteignent leur objectif ».

M. Matsuura s’est félicité de la tenue de cette huitième réunion du Comité conjoint UNESCO/Autorité palestinienne, qui témoigne de l’engagement continu de l’UNESCO auprès de l’Autorité Palestinienne pour l’aider à mettre en œuvre les réformes nécessaires et développer les actions prioritaires. Il a remercié de leur présence M. Yahya Yakhlef, Président de la Commission nationale palestinienne, Mme Lamis Al-Alami, ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur ; Mme Khouloud Deibes, ministre du tourisme, des antiquités et des femmes, ainsi que les Directeurs et représentants des ministères de la planification, de la culture, de l’information, des femmes. A cette occasion, M. Matsuura a remercié M. Elias Sanbar, Ambassadeur, Observateur permanent de la Palestine auprès de l’UNESCO, pour la part qu’il a prise dans l’organisation de cette réunion et pour ses efforts afin de rendre toujours plus « cordiales et productives » les relations entre l’autorité palestinienne et l’UNESCO.

Le Directeur général a réaffirmé l’appui de l’UNESCO au Plan palestinien de réforme et de développement (PRDP) qui a reçu le soutien de la communauté internationale lors de la Conférence de donateurs de Paris (décembre 2007). Il a rappelé que l’UNESCO soutenait pleinement la mise en œuvre de ce programme ambitieux de trois ans qui doit permettre de créer les conditions favorables à la construction d’une paix durable et au processus de développement dans la région. « Pour réussir, le Plan Palestinien de réforme et de développement dépend non seulement du soutien financier des donateurs, mais de la revitalisation de la Feuille de route établie par le Quartet et de la perspective de l’établissement d’un Etat palestinien », a-t-il ajouté. « S’impliquer dans le PRDP est un impératif (…). Un des objectifs majeurs de cette réunion est donc d’identifier des domaines concrets d’intervention de l’UNESCO pour soutenir le processus de reconstruction et de développement dans les Territoires palestiniens et la mise en œuvre du PRDP dans nos différents domaines de compétence ».

M. Matsuura a ensuite rappelé les différentes activités conduites par l’UNESCO sur le terrain en matière de développement des capacités institutionnelles dans les domaines de l’éducation, de la culture et du tourisme culturel ainsi que dans les médias. Il a exprimé sa satisfaction sur les résultats de la mission de l’UNESCO de décembre dernier dans les territoires palestiniens qui, sous la conduite du Directeur général adjoint, a permis d’identifier de nouvelles priorités de coopération dans les différents domaines de compétence de l’UNESCO et tout particulièrement en faveur de l’éducation de qualité, de la formation des maîtres ; de l’enseignement supérieur et de la recherche ; du patrimoine culturel ; des médias au service de l’alphabétisation ; de l’égalité des sexes et de la jeunesse.

Le Directeur général a invité le Comité à poursuivre dans cette voie et à examiner de façon concrète de nouveaux domaines prioritaires, afin de lancer des projets phare dans lesquels l’UNESCO pourrait concentrer son assistance : « Identifions et mettons nous d’accord sur des projets concrets qui répondent aux besoins prioritaires, là où l’UNESCO peut faire une réelle différence », a-t-il déclaré. « Je vous invite à réfléchir à des domaines de collaboration qui nous permettront de soulager ceux qui sont plus particulièrement affectés par la violence dans la bande de Gaza. Je suis tout à fait convaincu qu’un des devoirs de l’UNESCO est de créer l’espoir spécialement chez les enfants et les jeunes ».

M. Matsuura a conclu son intervention en formulant le vœu que « malgré les difficultés et les défis à relever, 2008 soit marquée par de réels progrès dans l’accomplissement des aspirations du peuple palestinien à la paix et à la prospérité ». Le Directeur général a confirmé à cette occasion son intention de se rendre une nouvelle fois dans les Territoires palestiniens dans un avenir proche.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 030-2008 -  Date de publication: 05-03-2008

© UNESCO 1995-2010 - ID: 42015