Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Olabiyi Babalola Joseph Yaï, élu Président du Conseil exécutif de l’UNESCO

Le 5 novembre 2007, le Conseil exécutif de l’UNESCO, s’est réuni pour sa 178e session, au cours de laquelle il a élu son nouveau Président : M. Olabiyi Babalola Joseph Yaï, Ambassadeur, délégué permanent du Bénin auprès de l’UNESCO.

Le Directeur général, Koïchiro Matsuura, à cette occasion s’est adressé au nouveau Président, et aux vice-présidents et membres nouvellement élus au cours de la 34e session de la Conférence générale, qui vient de s’achever (voir UNESCO-presse n°2007-132).

M. Matsuura a rendu un vibrant hommage au « Brillant universitaire, polyglotte exceptionnel, spécialiste des langues et cultures africaines, ainsi que des politiques culturelles et linguistiques », en soulignant que l’Ambassadeur Yaï « s’est engagé dans la vie de l’UNESCO avec une passion peu commune » (…). Rappelant que depuis 1999 « il a mis ses grandes qualités humaines et professionnelles au service de la plupart de nos organes de travail et de réflexion », le Directeur général s’est réjoui qu’il ait « accepté, une nouvelle fois, de placer son savoir-faire et sa générosité au service des intérêts généraux de l’Organisation et des Etats membres ». « A l’heure où la Conférence générale de l’UNESCO vient d’adopter une nouvelle stratégie à moyen-terme pour 2008-2013 et un nouveau projet de programme et de budget pour 2008-2009, qui placent l’Afrique au premier rang de ses priorités, je suis particulièrement heureux qu’un haut représentant du continent soit appelé à présider la destinée du Conseil exécutif pour les deux années à venir », a-t-il ajouté.

S’adressant aux 58 membres du Conseil, M. Matsuura a déclaré : « Parce qu’il a notamment pour mandat de veiller à l'exécution efficace du programme et budget de travail de l'Organisation, le Conseil exécutif joue un rôle politique et stratégique décisif dans la vie de notre institution. Je forme le vœu et l’espoir que main dans la main, nous saurons conduire l’UNESCO vers ce seuil d’exemplarité et d’excellence que nous souhaitons lui voir jouer au sein du système des Nations Unies. Et je suis confiant qu’en la personne de M. Yaï, je peux compter sur une collaboration étroite et fructueuse ».

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 169-2007 -  Date de publication: 06-11-2007

© UNESCO 1995-2010 - ID: 41190