Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Son Altesse Royale la princesse Lalla Salma du Maroc en visite officielle à l’UNESCO

Le 29 octobre 2007, M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, M. Georges Anastassopoulos, Président de la Conférence générale, et M. Xinsheng Zhang, Président du Conseil exécutif, ont accueilli au Siège de l’UNESCO Son Altesse Royale la princesse Lalla Salma du Maroc, accompagnée de M. Fathallah Sijilmassi, Ambassadeur du Royaume du Maroc en France et de Mme Aziza Bennani, Ambassadeur, Déléguée permanente du Royaume du Maroc auprès de l’UNESCO.

Dans son discours devant la 34e session de la Conférence générale de l’UNESCO, la princesse Salma a rendu hommage à la coopération étroite nouée entre le Royaume du Maroc et l’UNESCO : « Il en découle pour nous la responsabilité collective d’assurer la défense des hautes valeurs universelles de l’UNESCO », a-t-elle souligné, avant d’appeler la communauté internationale à renforcer son action en faveur du dialogue entre les cultures, de l’éducation pours tous, de la lutte contre la pauvreté et de l’égalité des chances pour tous.

« Pour y parvenir », a-t-elle lancé, « il incombera à la communauté internationale de renforcer le rôle de l’UNESCO dans le combat contre les démons du choc des civilisations (…). Mais cette ambition restera un vœu pieux tant que l’éducation, notamment l’éducation aux droits de l’homme, et plus particulièrement son droit sacré à vivre dans la sécurité et la dignité, n’aura pas reçu toute l’attention qu’elle mérite, et tant que l’ignorance, l’ostracisme, le fanatisme et le terrorisme n’auront pas été combattus ».

Mettant l’accent sur le caractère prioritaire des politiques de scolarisation et d’alphabétisation pour tous, la princesse Salma a livré à cette occasion un vibrant plaidoyer en faveur de l’égalité entre les sexes, et souhaité que les nouvelles technologies de l’information et de la communication soient placées au service de l’émergence de véritables sociétés du savoir et du progrès.

Au cours d’un entretien bilatéral, le Directeur général a fait part de sa volonté de poursuivre la collaboration engagée avec le Maroc, tout particulièrement dans les domaines de l’éducation, des technologies de l’information et de la sauvegarde du patrimoine culturel, matériel et immatériel. M. Matsuura a félicité le Maroc pour sa réélection au Conseil exécutif de l’UNESCO et remercié les autorités du pays pour leur soutien durable à l’action de l’UNESCO. « J’ai mesuré la force de cet attachement lors de ma dernière visite officielle au Maroc, effectuée en décembre 2006, qui avait coïncidé de façon heureuse avec la commémoration du 25ème anniversaire de l’inscription de la médina de Fès sur la Liste du patrimoine mondial. Le Bureau de l’UNESCO à Rabat, aux côtés des autres agences du système des Nations Unies, continuera d’être à l’écoute pour répondre aux besoins du Maroc et faire face aux défis de l’ensemble des pays du Maghreb», a t-il notamment déclaré.

Liens utiles 

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N° 163-2007 -  Date de publication: 30-10-2007

© UNESCO 1995-2010 - ID: 41092