UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Dialogue entre les cultures : 3e réunion de l’équipe spéciale intersectorielle

Dialogue entre les cultures : 3e réunion de l’équipe spéciale intersectorielle
  • © UNESCO/M. Ravassard

Le Directeur général a présidé le 12 septembre 2007 la troisième réunion de l’Equipe spéciale sur le dialogue entre les cultures, qu’il a mise en place en février dernier afin d’assurer une « plus grande cohérence, efficacité et visibilité » aux actions de l’UNESCO dans ce domaine.

Après avoir réaffirmé l’importance que revêt le dialogue entre les cultures pour l’UNESCO, dont témoigne la place qui lui est accordée par les différents secteurs de programme, M. Matsuura a souligné une nouvelle fois que « L’UNESCO a une mission spécifique à mener en matière de dialogue, étant l’agence chef de file des Nations Unies dans ce domaine ».

Il a insisté à cet égard sur l’importance que revêt la contribution de l’UNESCO aux grandes réunions internationales programmées sur ce sujet et en tout premier lieu à celles qui se tiendront à l’ONU fin septembre et début octobre, en marge et dans le cadre de l’Assemblée générale des Nations Unies, ainsi qu’à celle prévue en janvier 2008 en Espagne à l’initiative du Président Sampaio, Haut Représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Alliance des civilisations. Le gouvernement turc a également fait part de son intention d’organiser une rencontre sur ce thème.

M. Matsuura s’est une nouvelle fois réjoui de la coopération qui s’est instaurée avec l’Alliance des civilisations. Il a évoqué le champ d’action spécifique confié à l’Alliance des civilisations avec laquelle l’UNESCO est à même d’interagir et a souligné que l’Organisation s’est vu conférer, au sein du système Nations Unies, un cadre plus large – celui du dialogue ‑ du fait de la variété de ses champs de compétences. Le Directeur général a souhaité, par ailleurs, que « les positions et analyses de l’UNESCO soient largement diffusées auprès de toutes les instances concernées par la question fondamentale du dialogue entre les cultures, afin de nourrir les débats en cours tant dans la société civile que dans les grandes institutions multilatérales ».

Le Directeur général a invité les membres de l’Equipe spéciale à poursuivre leur travail sur la base d’une « approche résolument intersectorielle ». « L’éducation, les sciences naturelles, humaines et sociales, la culture, la communication sont les vecteurs essentiels à l’existence et à la promotion d’un dialogue durable et éthique entre les cultures, fondé sur la connaissance, le respect mutuel et les échanges fructueux entre les peuples. », a-t-il ajouté.

Des documents reflétant cette approche intersectorielle multidisciplinaire et présentant la doctrine de l’UNESCO sont en cours de publication. D’ores et déjà les principaux enseignements qu’ils contiennent ont servi de base conceptuelle à la préparation du projet de programme et budget de l’Organisation (2008-2009) qui sera soumis aux organes directeurs de l’UNESCO dans les semaines qui viennent.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 117-2007
  • 14-09-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific