UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Le Directeur général de l’UNESCO ouvre une réunion internationale d’experts sur l’intégration des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques du développement durable

Le Directeur général de l’UNESCO ouvre une réunion internationale d’experts sur l’intégration des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques du développement durable
  • © UNESCO/M. Ravassard

A l’occasion de la célébration de la Journée mondiale de la diversité culturelle pour le dialogue et le développement, le Directeur général de l’UNESCO, Mr Koïchiro Matsuura, a ouvert le 21 mai, au Siège de l’Organisation, aux côtés de M. Mongi Bousnina, Directeur général de l’Organisation arabe pour l’éducation, la culture et la science (ALECSO), une réunion internationale d’experts sur le thème « Pour une intégration des principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel dans les politiques du développement durable ».

Cette réunion, organisée par l’UNESCO avec la collaboration et le soutien de l’ALECSO, rassemblait une quarantaine d’experts de la communauté académique, notamment dans les domaines de la philosophie, de l’histoire, de l’anthropologie, des sciences politiques, de l’histoire des religions, ainsi que des représentants d’organisations intergouvernementales et non gouvernementales. Elle avait notamment pour objectif, dans le contexte de la décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable (2005-2014), de traduire en propositions politiques concrètes les principes de la diversité culturelle et du dialogue interculturel.

Soulignant la nécessité d’une réflexion collective sur l’usage des mots et des concepts, M. Matsuura a tenu à souligner que les cultures ne s’épanouissaient « qu’au contact des autres, dans une dynamique continue d’interactions, d’échanges, d’emprunts et de transferts ». « Ce constat, qui nous renvoie au fonctionnement différencié des sociétés, soulève un certain nombre d’interrogations sur la pertinence de la notion de ‘civilisation’, qui semble davantage renvoyer aujourd’hui à une conception essentialiste, non dynamique, monolithique du monde », a-t-il ajouté.

Rappelant que le Sommet mondial sur le développement durable, tenu en 2002 à Johannesburg, avait considéré la diversité culturelle comme pilier essentiel du développement social, aux côtés des préoccupations économiques et environnementales, le Directeur général a mis l’accent sur les efforts de l’UNESCO pour placer, au sein du système des Nations Unies, les politiques culturelles, la promotion de la diversité culturelle et le dialogue des cultures au premier plan des préoccupations politiques. « A mon sens, a-t-il notamment déclaré, il est devenu impératif de répondre à cette demande sociale en faveur d’une reconnaissance plus large de ce qui fonde la diversité et le pluralisme dans les politiques culturelles. C’est là tout l’enjeu du ‘défi culturel’, actuellement au cœur des débats internationaux sur l’identité, la cohésion sociale, la paix et le développement durable ».

M. Matsuura s’est félicité, dans cette perspective, de la mise en place au cours des dernières années de différentes ligne d’action, à la fois dans le cadre de l’agenda global des Nations Unies pour un dialogue entre les civilisations de 2001, des différents plans d’action adoptés lors des Conférences mondiales et régionales organisées par l’UNESCO et, plus récemment, du Rapport du Groupe de haut niveau de l’Alliance des Civilisations publié à l’automne 2006. « Cela, on le sait, recouvre la façon dont nous intégrons le pluralisme dans nos politiques de développement liées à l’éducation de qualité, à l’environnement, à la gestion des patrimoines culturels, aux médias, ou aux technologies de l’information et de la communication (…). Sans doute est-il temps, à présent, d’articuler ces différentes initiatives et de clarifier les concepts utilisés », a-t-il conclu.

Au terme de cette réunion, un communiqué final, assorti d’une série de recommandations, a été adopté par les experts.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 069-2007
  • 25-05-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific