UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Le Directeur général célèbre à Medellin (Colombie) la Journée mondiale de la liberté de la presse

Le Directeur général célèbre à Medellin (Colombie) la Journée mondiale de la liberté de la presse
  • © UNESCO/C. Duvelle

Le Directeur général a participé, le 3 mai, aux célébrations de la Journée mondiale de la liberté de la presse à Medellin (Colombie), aux côtés du Vice-Président de la République, M. Francisco Santos Calderon, effectuant ainsi sa deuxième visite officielle en Colombie (du 2 au 4 mai 2007) (Voir aussi communiqué de presse n° 2007-46).

Au cours de la cérémonie de remise du prix Guillermo Cano pour la liberté de la presse, organisée à Medellin à l’occasion du dixième anniversaire de la création de ce prix dans la ville natale du journaliste colombien assassiné en 1986 pour avoir dénoncé le trafic de drogue, le Directeur général a rappelé : « Hélas, l’histoire de Guillermo Cano n’est pas unique. Au cours des dix dernières années, au moins 1 000 journalistes et personnel de soutien sont morts au cours de leur activité de recherche d’information dans le monde entier. » « Aujourd’hui, les attaques contre les journalistes constituent l’une des menaces les plus sérieuses qui pèsent sur la liberté d’expression et la liberté de la presse. »

Le Prix mondial pour la liberté de la presse, remis cette année à titre posthume à Anna Politkovskaya, journaliste russe assassinée en octobre dernier, est « l’un des moyens par lesquels l’UNESCO cherche à renforcer la prise de conscience du public de la valeur de la liberté de la presse et des dangers auxquels les professionnels des médias sont confrontés. Créé en 1997, le prix récompense des journalistes comme Guillermo Cano qui se sont distingués en portant haut les principes de leur profession et les idéaux d’une presse libre ».

Lors de l’entretien que M. Matsuura a eu avec le Vice-Président, M. Francisco Santos, en marge de cet événement, l’ensemble de la coopération entre l’UNESCO et la Colombe a été passé en revue. Le Vice-Président a transmis au Directeur général les regrets du Président ÁIvaro Uribe Vélez de n’avoir pu le recevoir personnellement, un engagement de dernière minute l’ayant contraint à quitter le pays. Le Directeur général s’est en particulier félicité des initiatives prises par le Gouvernement en faveur de la réinsertion socio-économique des groupes armés, et s’est déclaré prêt à renforcer la coopération en matière d’éducation à cet égard. Il a confirmé cette intention lors de l’entretien qu’il a eu avec M. Frank Pearl, Conseiller du Président de la République pour la réinsertion socio-économique des groupes armés.

Le Directeur général a par ailleurs visité, en compagnie du Maire de Medellín, M. Sergio Fajardo Valderrama, deux des bibliothèques faisant partie du réseau des bibliothèques publiques de Medellin, la Bibliothèque San Javier et la Bibliothèque pilote de Medellin, créée en 1952 avec l’appui de l’UNESCO, et s’est félicité de l’effort remarquable fait afin de promouvoir le livre et la lecture ainsi que l’accès aux nouvelles technologies de l’information et de la communication auprès des populations les plus défavorisées.

A Bogota, le Directeur général a participé dans les locaux de la Bibliothèque Virgilio Barco à la célébration de la nomination de Bogota comme Capitale mondiale du livre pour 2007, distinction accordée au meilleur programme de promotion du livre. Le Maire de Bogota, M. Luis Eduardo Garzon, la Ministre de la culture, Mme Elvira Cuervo de Jaramillo, la Vice-Ministre des affaires étrangères, Mme Adriana Meija, le Ministre de l’environnement, du logement et du développement du territoire, M. Juan Lozano, et de nombreuses autres personnalités étaient à ses côtés. Dans son allocution, il a souligné : « Cette distinction attribuée à la Ville de Bogota est une reconnaissance importante du livre en tant qu’outil fondamental pour le développement humain, l’avancement de la liberté, de la démocratie et du dialogue social et interculturel ». « Fidèle à sa tradition de grande ville industrielle et culturelle, Bogota a décidé d’honorer le livre avec énergie et intelligence, mettant à profit la présence dans cette ville du Siège du Centre régional pour la promotion du livre en Amérique latine et dans les Caraïbes (CERLALC), créé en 1971 par un accord de coopération entre le Gouvernement de Colombie et l’UNESCO, qui réunit une vingtaine de pays hispanophones et lusophones afin de soutenir le développement de la production, de la diffusion, de la distribution et de la libre circulation du livre ainsi que la promotion de la lecture et du droit d’auteur dans toute la région ».

Le Directeur général a été fait Grand Officiel de l’Ordre civil du mérite « Ville de Bogota » par le Maire de Bogota à cette occasion.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 063-2007
  • 09-05-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific