UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Deuxième visite officielle du Directeur général en Equateur (30 avril - 2 mai 2007)

Deuxième visite officielle du Directeur général en Equateur (30 avril - 2 mai 2007)
  • © UNESCO/C. Duvelle

A l’invitation du Président de la République de l’Equateur, M. Rafael Correa Delgado, le Directeur général, M. Koïchiro Matsuura, a effectué sa deuxième visite officielle en Equateur du 30 avril au 2 mai 2007.

Au cours de l’entretien qu’il a eu avec le Président, le Directeur général s’est félicité des mesures d’envergure prises par le Président pour atteindre d’ici 2015 les objectifs d’une éducation de qualité pour tous. Il a estimé que, dans l’esprit de la Déclaration du PRELAC II de Buenos Aires, ces mesures ‑ qui comprennent entre autres l’augmentation de la part du budget de l’Etat consacré à l’éducation, pour atteindre progressivement 6 % du PIB, la revalorisation de la profession enseignante ou encore l’allongement de la période de scolarité obligatoire à dix années et sa gratuité ‑ devraient être partagées en tant que bonnes pratiques. Le Directeur général s’est également félicité de la décision du Président de créer un Ministère de la culture, restituant aux cultures leur fonction transversale et intégratrice dans tous les secteurs de la société. Il s’est réjouit dans ce contexte de l’annonce faite par le Président de son intention de procéder rapidement à la ratification de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine immatériel. L’entretien s’étant tenu en présence de représentants de la presse, le Directeur général a rappelé combien l’existence d’une presse libre et indépendante était fondamentale pour le processus démocratique, et s’est félicité de leur présence si nombreuse.

Outre son entretien avec le Vice-Président, M. Lenin Moreno Garcés, avec lequel il a brossé un panorama d’ensemble de coopération avec l’UNESCO, sa rencontre avec le Ministre de l’éducation et Président de la Commission nationale équatorienne de coopération avec l’UNESCO, M. Raúl Vallejo, a permis au Directeur général de prendre connaissance en détails du Plan décennal pour l’éducation lancé pour le pays. Articulé en huit mesures, il vise en particulier à instaurer la gratuité de l’enseignement général de base et à inscrire dans la Constitution un certain nombre de principes fondamentaux concernant le droit à l’éducation pour tous ainsi qu’à la transformation du Plan décennal en politique nationale à travers une consultation populaire afin qu’il puisse être mené à son terme quelle que soit l’alternance politique que pourrait connaître le pays. Le Directeur général a assuré le Ministre qu’il pouvait compter sur la pleine coopération de l’UNESCO.

Le Directeur général a également eu une réunion de travail, présidée par Mme María Fernanda Espinosa, Ministre des affaires étrangères, du commerce et de l’intégration, avec M. Raúl Vallejo, Ministre de l’éducation, M. Antonio Preciado, Ministre de la culture et Mme Anita Alban Mora, Ministre de l’environnement. Au cours de cette rencontre, de nombreux points touchant la coopération avec l’UNESCO ont été abordés. La question de la préservation du site des îles Galapagos, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1978, a été évoquée, suite à la récente mission effectuée par le Centre du patrimoine mondial, le Président du Comité du patrimoine mondial et le Directeur général de l’UICN. Le Directeur général a encouragé les autorités équatoriennes à informer dans les meilleurs délais l’UNESCO des récentes mesures prises par le Gouvernement pour mitiger les risques pesant sur le site du fait du tourisme, de l’immigration clandestine et de l’introduction d’espèces animales et végétales non endémiques.

Le Directeur général a par ailleurs procédé à la signature d’un accord de coopération financé sur fonds-en-dépôt japonais pour le renforcement des capacités du nouveau Ministère de la culture, et a remercié les autorités japonaises pour leur aide précieuse dans ce domaine.

Il a également participé à la célébration du cinquantième anniversaire de la Faculté latino-américaine de sciences sociales (FLACSO). Au cours de l’allocution prononcée à cette occasion, il a souligné : « A l’heure actuelle, la région connaît des transformations importantes qui nécessitent l’apport conceptuel des sciences sociales ; la FLACSO est et doit rester un acteur fondamental pour relever ce défi. Les différentes propositions de développement alternatif et innovant qui surgissent des gouvernements et de la société civile méritent d’être nourries sans tarder de contributions rigoureuses de la part de la communauté académique ».

Parcourant le Centre historique de Quito, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en 1978, aux côtés du Maire de la ville, M. Paco Moncayo Gallegos, il s’est félicité des progrès remarquables réalisés dans sa restauration depuis sa dernière visite en janvier 2002.

Il a par ailleurs visité la Fundación Guayasamin, créée en hommage au célèbre peintre équatorien, où il a présidé un déjeuner en présence du Vice-Président, de nombreux ministres et des personnalités politiques et intellectuelles du pays.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 062-2007
  • 09-05-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific