UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Une exposition consacrée au Minaret de Jam

Une exposition consacrée au Minaret de Jam
  • © UNESCO/N. Burke

Une exposition consacrée au Minaret de Jam, premier site Afghan inscrit en 2002 simultanément sur la liste du patrimoine mondial et sur la liste du patrimoine en péril, est organisée au siège de l’UNESCO à l’occasion de la 176e session du Conseil exécutif.

En présence de MM. Aziz et Moscato, Ambassadeurs d’Afghanistan et d’Italie auprès de l’Organisation, le Directeur général a inauguré cette exposition le 10 avril 2007. M. Matsuura s’est réjoui de cette occasion de rendre compte à travers de très nombreuses photographies des efforts constants menés par l’UNESCO en étroite coopération avec le gouvernement afghan, grâce aux généreuses contributions de l’Italie et de la Suisse. Cette exposition témoigne de tout ce qui a été entrepris depuis 2001 en faveur « d’un des monuments parmi les plus célèbres d’Afghanistan et d’un site qui a joué un rôle déterminant dans le développement des arts et de l’architecture islamiques », a-t-il déclaré.

Le Directeur général a également rendu hommage au Professeur Andrea Bruno, qui a mis son expertise au service de cette entreprise, rendue particulièrement nécessaire par les atteintes occasionnées par plusieurs décennies de guerre, ainsi que par les catastrophes naturelles qui ont achevé de mettre en péril l’édifice.

M. Matsuura a souligné qu’au-delà de la préservation d’éléments du patrimoine commun de l’humanité, les activités conduites par l’UNESCO en matière de sauvegarde et de protection du patrimoine culturel, « peuvent jouer un rôle déterminant en termes de développement économique et social de pays en situation de post-conflit ». « Depuis plusieurs années, a-t-il ajouté, notre Organisation a coordonné de très complexes opérations de sauvegarde de patrimoines endommagés ou mis en danger du fait de conflits armés. Ces initiatives nous ont permis d’établir clairement que la sauvegarde du patrimoine culturel va bien au-delà de la préservation et de la restauration de trésors architecturaux. De telles activités contribuent de façon déterminante au développement durable, à la cohésion sociale et à la réconciliation tant nationale que régionale ».

Le Directeur général s’est également réjoui du retour, en mars dernier, au Musée de Kaboul entièrement rénové de plus de 1400 objets et objets architecturaux qui avaient été mis à l’abri depuis 1999 au Musée d’Afghanistan en exil à Bubendorf (Suisse).

« J’espère de tout cœur que cette exposition – qui sera ensuite présentée en Italie, à Turin, puis en Afghanistan, à Kaboul – permettra de mieux faire prendre conscience à la communauté internationale de l’extraordinaire valeur du patrimoine culturel de l’Afghanistan », a-t-il conclu.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 054-2007
  • 12-04-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific