UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Le Directeur général communique son point de vue sur le rapport du Groupe de haut niveau sur la cohérence du Système des Nations Unies

Le Directeur général communique son point de vue sur le rapport du Groupe de haut niveau sur la cohérence du Système des Nations Unies
  • © UNESCO/M. Ravassard

Le 9 mars 2007, M. Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO, a tenu une réunion d’information sur la réforme de l’ONU avec les Délégués permanents.

Avant l’ouverture de la réunion, le Directeur général a informé les Délégués que le Monténégro était devenu le 192e Etat membre de l’UNESCO le 1er mars 2007. Cette annonce a été accueillie par les acclamations des Délégués.

La réunion d’information a été organisée pour donner une occasion de discuter les recommandations mises en avant dans le Rapport du Groupe de haut niveau du Secrétaire général sur la cohérence du système des Nations Unies et leurs implications pour l’UNESCO.

Le Directeur a déclaré qu’il était d’accord avec la direction générale du Rapport, qui vise à « améliorer l’action de l’ONU dans la promotion de la paix et du développement, l’éradication de la pauvreté, la prévention et la réponse aux crises humanitaires, et la protection de l’environnement mondial ». M. Matsuura a accueilli l’intense et minutieux examen du système des Nations Unies lancé à la parution du Rapport comme un élan important pour la réforme et « une opportunité sans pareille d’améliorer les actions et les réponses pour le bénéfice des Etats membres ».

M. Matsuura a également exprimé sa satisfaction sur le fait que le Rapport reconnaisse la diversité du système des Nations Unies et son expertise par secteur. Après avoir fait part de son point de vue sur les recommandations du Groupe dans les domaines du développement, de l’aide humanitaire et de l’environnement, le Directeur général a poursuivi en entrant dans les détails du thème majeur du rapport : la nécessité d’établir « Un seul ONU » au niveau national. M. Matsuura a rappelé son engagement à participer au huit projets pilotes Un seul ONU dans les pays concernés. Il a aussi bien accueilli la souplesse de l’approche qui était en train d’être adoptée à leur sujet. « Les projets pilotes devraient servir d’expérimentations pour tester nos différentes façons de procéder, et permettre de tirer des enseignements des erreurs », a déclaré le Directeur général. « C’est seulement quand ces projets pilotes auront été évalués – vers la fin 2007 – que nous pourrons avancer et graduer certaines de ces approches ».

En conclusion, le Directeur général a souligné que les exigences et les implications de la réforme de l’ONU avaient été des préoccupations centrales lors de la préparation de la Stratégie à mi-mandat de l’Organisation (C4) et du Programme et du budget du biennium (C5)

« Le processus de réforme de l’ONU a été mis en marche, et il progresse vite. Qu’il soit un succès dépendra du soutien de chacun. Ensemble, nous devons nous atteler aux défis qui nous attendent afin que l’UNESCO et le système des Nations Unies dans son intégralité puissent remplir leur important mandat. Je compte particulièrement sur votre soutien, en tant que bénéficiaires, mais aussi en tant que « propriétaires » du système, pour assurer que l’entière diversité et la profondeur de l’analyse disponibles au sein des Nations Unies soient mobilisées. C’est essentiel pour que l’ONU aide vraiment ses Etats membres à traiter les défis de plus en plus complexes du monde d’aujourd’hui », a déclaré M. Matsuura.

  • Auteur(s):La Porte-parole
  • Source:Flash Info N° 037-2007
  • 09-03-2007
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific