Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture

Normes de conduite requises des fonctionnaires internationaux

Comme le Directeur général l’avait annoncé dans son discours au personnel le 12 décembre dernier, un exemplaire des « Normes de conduite requises des fonctionnaires internationaux » vient d’être distribué à l’ensemble du Secrétariat.

Suite à la recommandation de la Commission consultative pour les questions générales de personnel « ACPP), le Directeur général a décidé d’introduire officiellement à l’UNESCO les nouvelles normes de conduite des fonctionnaires internationaux. Une brochure largement diffusée à tous les membres du Secrétariat a été préparée par l’UNESCO sur la base des normes préparées par la Commission de la fonction publique internationale (CFPI), qui avaient été accueillies avec satisfaction par l’Assemblée générale des Nations Unies, en 2001, en remplacement des normes adoptées en 1954.

Dans sa préface à cette brochure, le Directeur général a insisté sur le fait que ces nouvelles normes « adaptées aux défis du XXIe siècle, reflètent l’évolution intervenue dans le contexte mondial au cours des dernières décennies et consacrent les valeurs promues par les Nations Unies ». « Ces valeurs, a-t-il ajouté, qui touchent aux droits fondamentaux et à la dignité de la personne humaine, à la justice sociale et au respect de l’égalité des droits des hommes et des femmes, devront inspirer et guider les fonctionnaires internationaux tant dans leurs activités professionnelles que leur conduite personnelle ».

Ces normes, qui définissent également les comportements et résultats qui sont attendus des fonctionnaires internationaux, « sont indispensables à la culture de responsabilité et de transparence que nous voulons promouvoir à l’UNESCO », a souligné le Directeur général. M. Matsuura a invité chaque membre du personnel de l’UNESCO « à lire, à adopter et à respecter les valeurs et les principes contenus dans ces normes ». « Ce faisant, nous contribuerons à un environnement de travail positif caractérisé par l’intégrité, le professionnalisme et la confiance mutuelle », a-t-il conclu.

Auteur(s): La Porte-parole - Source: Flash Info N°018-2007 -  Date de publication: 09-02-2007

© UNESCO 1995-2010 - ID: 36748