Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Colloque à l’UNESCO : Les universités en tant que centres de recherche et de création de connaissances : une institution menacée ?

Un colloque mondial sur les politiques dans les domaines de la recherche et de l’enseignement supérieur se déroulera du 29 novembre au 1er décembre à l’UNESCO. Intitulé Les universités en tant que centres de recherche et de création de connaissances : une institution menacée ?, ce colloque mondial est organisé par le Forum de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur, la recherche et la connaissance.

Chercheurs, responsables des politiques, experts et parties prenantes de toutes les régions du monde y examineront les raisons et les conséquences d’une évolution qui semble reléguer de plus en plus les universités dans un rôle de diffusion des connaissances plutôt que dans celui de création de connaissances. La recherche est pourtant un ingrédient essentiel de l’identité des universités et une condition indispensable d’un programme réussi d’enseignement et de service public.

Le Directeur général de l’Organisation, Koïchiro Matsuura, ouvrira le colloque le 29 novembre (Salle XII, 9h) avec Gun-Britt Andersson, Ambassadrice et Déléguée permanente de la Suède auprès de l’UNESCO, Walter Erdelen, Sous- Directeur général de l’Organisation chargé des sciences exactes et naturelles, Thandika Mkandawire, Président du Comité scientifique du Forum de l’UNESCO sur l’enseignement supérieur, la recherche et la connaissance et Directeur de l'Institut de recherche des Nations Unies pour le développement social (UNRISD), Berit Olsson, Directrice de l’Agence suédoise de coopération scientifique avec les pays en développement (SAREC).

La capacité de recherche, la productivité de la recherche, la pertinence sociale et l’utilité de la recherche sont les trois grands axes des séances. Trois exposés généraux - Les caractéristiques principales des universités de recherche (Arthur Bienenstock de l’Université de Stanford, Etats-Unis), S’engager au service de la société : les défis actuels pour les universités publiques de recherche (Imanol Ordorika, de l’UNAM, Mexique) et La pertinence et l’utilité de la recherche dans les pays en développement (Charas Suwanwela, Université de Chulalongkorn, Thaïlande) – seront présentés le premier jour. De nombreuses interventions approfondiront ensuite ces thèmes en traitant des facteurs qui influent sur la capacité, la productivité et l’utilité de la recherche ou en présentant des cas précis un peu partout dans le monde.

Le colloque permettra ainsi d’évaluer la situation actuelle des universités et devrait déboucher sur des suggestions pratiques à l’intention des décideurs de l’enseignement supérieur et des domaines en rapport avec le développement durable en vue de renforcer le rôle et l’impact des universités.

Le 1er décembre, une table ronde intitulée Femmes et Recherche : des progrès tangibles ? se tiendra Salle IX. Elle abordera la question de l’implication des femmes dans l’enseignement supérieur, notamment dans la recherche. Deux perspectives seront privilégiées : celle des chercheuses elles-mêmes (motivations, modèle, obstacles rencontrés, etc.) et celle des institutions (facteurs socio-économiques, politiques et culturels qui peuvent affecter leurs carrières). La table ronde devrait notamment réunir la neurologue et écrivain britannique Susan Greenfield, la neurophysiologiste tunisienne Zakia Bouaziz, la sociologue indienne Karuna Chanana, la sociologue sénégalaise Fatou Sow et l’anthropologue vénézuélienne Hebe Vessuri.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Avis aux médias N°2006-72
Site Web 1 (URL) Plus d’information et programme détaillé
Date de publication 27 Nov 2006
© UNESCO 1995-2007 - ID: 35909