Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
L’UNESCO et le WTA Tour Sony Ericsson annoncent un partenariat mondial pour faire progresser l’égalité des sexes

L’UNESCO et le WTA Tour Sony Ericsson, le sport féminin numéro un au niveau mondial, ont annoncé aujourd’hui un important partenariat mondial pour faire progresser l’égalité des sexes et promouvoir le leadership des femmes dans toutes les sphères de la société.

Le programme de responsabilité sociale est issu de l’histoire du circuit et de la lutte des joueuses pour l’égalité. C’est lors du tournoi de clôture de la saison du circuit à Madrid avec la campagne Iguales que l’idée a germé. Il marque un nouveau niveau d’engagement du circuit et des joueuses pour sensibiliser aux questions d’égalité des sexes et faire progresser la place des femmes.

Le programme est aussi la première fois que l’UNESCO, la seule organisation du système des Nations Unies dotée d’un mandat pour l’éducation, les sciences et la culture qui sont les bases les plus importantes pour l’égalité des sexes, devient le partenaire d’une ligue sportive professionnelle. L’UNESCO prend en compte l’égalité des sexes comme l’un des axes fondamentaux de tous ses programmes, au plan international et national.

Venus Williams, qui s’est portée volontaire pour être le premier promoteur mondial de l’égalité des sexes au sein de ce partenariat, était accompagnée par Billie Jean King, fondatrice du circuit WTA et avocate légendaire de la cause des droits des femmes, quand l’annonce a été faite aujourd’hui.

« J’ai toujours pensé qu’en tant que sport féminin leader dans le monde, nous devons faire tout ce que nous pouvons pour aider à faire tomber les obstacles entre les femmes et le succès », a déclaré l’ex-numéro un mondial et vainqueur de cinq tournois du Grand Chelem, Venus Williams. « Grâce à ce partenariat avec l’UNESCO, notre objectif est de permettre aux femmes et aux filles du monde entier de savoir qu’il n’y a pas de limites, et d’apporter notre contribution aux programmes qui fournissent de vraies opportunités de succès aux femmes dans tout ce qu’elles ont envie d’entreprendre ».

« Nous sommes ravis d’avoir trouvé un partenaire comme l’UNESCO qui partage l’objectif de nos joueuses de parvenir à l’égalité des sexes », a déclaré Larry Scott. « Nos joueuses sont des modèles pour les femmes et les filles dans le monde entier, et ce programme offrira une série de plates-formes à l’échelle mondiale pour nos joueuses, le circuit et nos partenaires pour sensibiliser le public et lever des fonds pour promouvoir le leadership des femmes ».

Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura a déclaré : « Je suis très heureux d’annoncer aujourd’hui un nouveau et dynamique partenariat entre l’UNESCO et le Women’s Tennis Association Tour (WTA) Sony Ericsson. L’UNESCO et le WTA unissent leurs forces pour lancer un programme unique entre le secteur privé et une agence des Nations Unies destiné à renforcer l’engagement national pour la place des femmes et à améliorer leurs capacités à prendre pleinement part à toutes les formes de développement sociétal. Le WTA Tour Sony Ericsson apportera à cette collaboration l’association avec le tennis, le sport féminin numéro un dans le monde, et l’engagement de quelques unes des joueuses les plus talentueuses et célèbres de tous les temps. L’UNESCO, pour sa part, apportera au partenariat l’expertise et l’expérience de l’agence des Nations Unies leader en matière d’éducation, de sciences, de culture, de communication et de médias. Unis dans notre engagement et notre dévouement à l’égalité des sexes, je suis convaincu que nous serons capables de mobiliser les atouts du WTA sur des programmes efficaces qui bénéficieront aux jeunes femmes dans le monde entier ».

« S’il y a un seul principe sur lequel le circuit féminin a été fondé, c’est l’égalité », a déclaré Billie Jean King, fondatrice du WTA Tour Sony Ericsson et légende du tennis. « Depuis le premier jour, le circuit et ses joueuses ont assumé la base de la lutte pour l’égalité et des opportunités similaires, et nous n’avons jamais cessé depuis. Ce partenariat avec l’UNESCO nous aidera à atteindre notre objectif commun d’égalité des sexes ».

Parmi les éléments clés du programme figurent 1) un fonds WTA Tour Sony Ericsson/UNESCO pour les femmes et le leadership, qui sera pourvu dès l’origine d’environ 200 000 euros comme financement de base avec l’objectif d’atteindre un chiffre beaucoup plus important grâce à d’autres actions de levées de fonds ; 2) un programme de « Promotion de l’égalité des sexes » pour les joueuses, qui impliquera les joueuses au plan tant international que national dans des activités de sensibilisation ainsi que par un engagement direct dans des programmes spécifiques en faveur de l’égalité des sexes et du leadership des femmes dans le monde entier ; 3) du tutorat, des bourses scolaires et universitaires destinées à créer des opportunités et un environnement favorable pour permettre la réussite des femmes et des filles dans toutes les étapes de la vie et 4) l’utilisation des tournois, galas et conférences du WTA Sony Ericsson et de l’UNESCO comme plates-formes de sensibilisation et de levées de fonds. De plus, les promoteurs des Championnats Sony Ericsson et la ville de Madrid aideront le programme à travers des actions de marketing, de sensibilisation et de levées de fonds. De la publicité pour sensibiliser aux questions de l’égalité des sexes est aussi prévue.

Depuis sa fondation en 1973, le WTA Tour Sony Ericsson et ses joueuses ont été à la tête de la lutte pour l’égalité des sexes, notamment dans le domaine des bourses allouées aux vainqueurs à Roland-Garros et à Wimbledon. Billie Jean King, la fondatrice du circuit, a également créé la Women’s Sports Foundation en 1974, une organisation éducative charitable dédiée à faire progresser les vies des filles et des femmes à travers les sports et l’activité physique.

L’UNESCO assure la promotion d’une meilleure place des femmes, des droits de la femme et de l’égalité des sexes comme un objectif global dans ses cinq domaines de compétence : l’éducation, les sciences naturelles et humaines, la culture et la communication/information. En particulier, l’UNESCO cherche à intégrer une perspective d’égalité des sexes dans tous ses programmes. Le but ultime de ces efforts est de renforcer la capacité de l’Organisation à créer des conditions similaires pour les femmes et les hommes, à toutes les étapes de la vie, pour leur permettre de profiter du développement et de la paix sur un pied d’égalité. Dans cette entreprise, l’UNESCO dispose d’un vaste éventail d’initiatives dans tous ses domaines de compétence ainsi que de programmes spéciaux de partenariats avec le secteur privé, comme le programme L’Oréal/UNESCO « Des femmes et la science » (www.loreal.com/en/_ww/index.espx), et les « bourses de recherches de l’amitié Suzanne Moubarak/Japon-Egypte » pour permettre aux femmes d’entreprendre des études sur la paix et l’égalité des sexes. Avec DaimlerChrysler, l’UNESCO a créé Mondialogo, un partenariat qui remporte de nombreux succès, dans la promotion du dialogue interculturel entre les écoles et les élèves sur des projets concrets (www.mondialogo.org)



 
Auteur(s) unescopresse
Source Communiqué de presse N°2006-137
Contact éditorial : Andrew Walker, WTA Tour Sony Ericsson : +1 727 871 5666
- Email awalker@wtatour.com
Date de publication 12 Nov 2006
© UNESCO 1995-2007 - ID: 35640