Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Plus de 15 Etats ont ratifié la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles

A la date du 8 novembre 2006, seize Etats* ont ratifié la Convention sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO en octobre 2005, qui entrera en vigueur trois mois après la date du dépôt du trentième instrument de ratification.

Le Directeur général, Koïchiro Matsuura, a salué le rythme de ratification « particulièrement rapide » : « Aucune convention de l’UNESCO dans le domaine de la culture n’a été ratifiée par autant d’Etats en si peu de temps », a-t-il déclaré en recevant le 16è instrument de ratification déposé par le Sénégal.

Fruit d’un long processus de maturation et de deux années d’intenses négociations, jalonné par de nombreuses réunions d’experts indépendants, puis gouvernementaux, ce texte vise à réaffirmer les liens qui unissent culture, développement et dialogue et à créer une plate-forme innovante de coopération culturelle internationale. A cette fin, elle réaffirme le droit souverain des Etats d’élaborer des politiques culturelles en vue de « protéger et promouvoir la diversité des expressions culturelles », d’une part, et de « créer les conditions permettant aux cultures de s’épanouir et interagir librement de manière à s’enrichir mutuellement », d’autre part (article premier).

Elle souligne aussi « l’importance des droits de propriété intellectuelle pour soutenir les personnes qui participent à la créativité culturelle » et réaffirme que « la liberté de pensée, d’expression et d’information, ainsi que la diversité des médias, permettent l’épanouissement des expressions culturelles au sein des sociétés ».

Avec l’adoption de la Convention pour la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles, l’UNESCO dispose désormais dans le domaine de la culture d’un dispositif normatif complet sur lequel la stratégie de l’Organisation pour défendre la diversité culturelle dans toutes ses manifestations, et plus particulièrement les deux piliers de la culture : patrimoine et création contemporaine, pourra s’appuyer. En effet, trois Conventions : celle de 1972 sur le patrimoine mondial, celle de 2003 sur le patrimoine immatériel, et celle de 2005 sur la diversité des expressions culturelles servent de cadre à l’action de l’UNESCO en faveur de la défense de la diversité culturelle.

* Bélarus, Bolivie, Burkina Faso, Canada, Croatie, Djibouti, Guatemala, Madagascar, Maurice, Mexique, Monaco, Pérou, République de Moldova, Roumanie, Sénégal, et Togo.



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Source Communiqué de presse N°2006-136
Site Web 1 (URL) Texte complet de la déclaration
Date de publication 09 Nov 2006
© UNESCO 1995-2007 - ID: 35622