Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
Le Prix Sharjah pour la culture arabe 2006 sera remis le 9 novembre à deux universitaires de Jordanie et Bulgarie
Contact éditorial : Djibril Kebé - Email

03-11-2006 4:00 pm Le Prix Sharjah 2006 pour la culture arabe a été attribué aux universitaires Jamal Al - Shalabi et Yordan Peev, respectivement originaires de Jordanie et de Bulgarie, suite aux recommandations d’un jury international après examen des dossiers de 40 candidatures reçues de 23 Etats membres. Le prix sera remis par le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, au cours d’une cérémonie qui aura lieu au siège de l’Organisation le 9 novembre prochain.

Jamal Al – Shalabi est Professeur à l’Université Hachémite de Jordanie. Il est connu pour son engagement en faveur du dialogue interculturel, à travers ses activités universitaires sur l’évolution de la politique des Etats arabes par rapport à celle de l’Europe. A travers des livres, des articles et des rencontres, il soulève des questions concernant les relations entre musulmans et chrétiens, contribuant au renforcement de la compréhension mutuelle entre le monde arabe et le monde européen. Il a plaidé, par ailleurs, pour le droit des femmes, en s’appuyant sur l’exemple de la Jordanie.

Yordan Peev est Professeur de l’Université de Sofia. Il a consacré sa vie à la compréhension du monde musulman contemporain. Il a contribué à faire connaître, par ses enseignements et ses conférences, non seulement en Bulgarie mais aussi dans d’autres pays européens et dans plusieurs pays arabes, la pensée et la culture arabe de notre temps. Dans une optique comparatiste, il a analysé les systèmes religieux, musulman et chrétien. Passant de l’étude des musulmans bulgares à celle de l’historien médiéval Ibn Khaldoun, il a abordé avec discernement les problèmes majeurs de notre siècle en matière de communication interculturelle.

Le Prix Sharjah – doté de 25 000 dollars pour chaque lauréat - a été proposé par son Altesse Sheikh Sultan Bin Mohamed Al-Qassimi et approuvé par le Conseil exécutif de l’UNESCO en 1998, grâce à des fonds offerts par le gouvernement de l’Émirat de Sharjah. D’abord décerné tous les deux ans, il est annuel depuis 2003 et vise à distinguer des personnalités, groupes ou institutions ayant contribué de manière significative au développement, à la diffusion et à la promotion de la culture arabe dans le monde, ainsi qu’à la préservation et à la revitalisation du patrimoine culturel immatériel arabe.

En 2001, date de sa création, le Prix avait été décerné au poète et universitaire Abdulaziz El Makaleh (Yemen) et au Professeur Abdul RhamanNa Zhong (République populaire de Chine). En 2003, il avait récompensé les professeurs Bin Salem Himmich (Maroc) et Esad Duraković (Bosnie-Herzégovine). En 2004, il a été attribué aux professeurs Abdelwahab Bouhdiba (Tunisie) et Juan Vernet Ginés (Espagne). L’écrivain Tahar Ouettar (Algérie) et le Père Michel Lagarde (Vatican) ont été les deux lauréats 2005.






Source Avis aux médias N° 2006- 62
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 35478 | guest (Lire) Mise à jour: 03-11-2006 4:15 pm | © 2003 - UNESCO - Contact