Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture
Réduire les risques liés à l’appauvrissement de la couche d'ozone pour la santé des enfants

Le nouveau pack éducatif sur l’ozone cible les écoles primaires
Observez votre ombre (plus elle est courte et plus le rayonnement UV est dangereux*), et protégez-vous du soleil avec des chapeaux, des lunettes de soleil et de la crème solaire - voici quelques-uns des conseils que l’on peut trouver dans le nouveau guide pour les enseignants des écoles primaires sur la couche d’ozone.

Le Pack Educatif ActionOzone, lancé mondialement aujourd'hui en anglais, français et espagnol, se concentre autour d’un programme spécifique d’enseignement fondé sur l’acquisition des connaissances de base, les leçons pratiques et la participation pour permettre aux enfants d’apprendre quels sont les moyens à leur portée pour protéger la couche d'ozone et pour apprécier le soleil sans risques.

« Bien que nous ayons l'espoir que l'atmosphère est en voie de guérison et que le Protocole de Montréal fonctionne, nous avons toujours à faire face à de grands défis » a déclaré Achim Steiner, Sous-Secrétaire général des Nations Unies et Directeur exécutif du Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE). « Les enfants doivent se rendre compte que l’appauvrissement de la couche d'ozone est un facteur de risque majeur pour la santé humaine et l'environnement, et ils doivent aussi réaliser qu’il reste beaucoup à faire. Nous devons leur donner les moyens de protéger leur propre futur, et l'éducation est certainement fondamental à cet égard », a-t-il ajouté.

Le pack, produit conjointement par le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE), l’Organisation des Nations Unies pour l'éducation, la science et la culture (UNESCO) et l'Organisation mondiale de la santé (OMS), est lancé le l6 septembre à l’occasion de la Journée internationale pour la préservation de la couche d'ozone. « Protégeons la couche d’ozone, sauvons la vie sur terre » en est le thème principal cette année.

Dr Anders Nordström, Directeur général par intérim de l'Organisation mondiale de la santé a déclaré : « le Pack Educatif ActionOzone a pour vocation d’aider les écoliers à prendre conscience des moyens de protection qu’ils peuvent utiliser pour réduire les risques de santé liés aux UV solaires. Ceux-ci deviennent de plus en plus importants car l’appauvrissement de la couche d’ozone conduit à un rayonnement UV plus intense sur terre. Les problèmes de santé tels que les mélanomes et d'autres cancers de la peau peuvent être prévenus par une réduction de l’exposition au soleil. La protection contre les UV devient ainsi un composant important des efforts mondiaux dans la prévention du cancer ».

La couche d'ozone joue un rôle crucial dans la protection de la vie sur terre contre les effets nocifs du rayonnement ultraviolet. Bien que les rayonnements solaires UV soient nécessaires pour la santé des os et pour empêcher certaines maladies chroniques, l'exposition excessive au soleil pose des problèmes de santé immédiats et à long terme.

Le coup de soleil - qui peut être très sévère - est un problème de santé aigu, alors que le cancer de la peau et la cataracte sont les effets les plus graves à long terme sur la santé. L'OMS a estimé que sur le plan mondial environ 1,5 million de DALYs (méthodologie OMS des années de vie ajustées sur l’incapacité ) sont perdus chaque année en raison du rayonnement UV solaire excessif. Un DALY est équivalent à la perte d’un an de vie en bonne santé (voir : www.who.int/uv).

Le Pack Educatif ActionOzone est également lié à la Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable, menée par UNESCO.

« La Décennie des Nations Unies pour l’éducation en vue du développement durable (2005-2014) vise à intégrer les valeurs inhérentes au développement durable dans tous les aspects de l’éducation, pour encourager des changements de comportement qui permettraient de créer une société plus viable et plus juste pour chacun » a déclaré Koïchiro Matsuura, Directeur général de l'UNESCO. « Pendant cette décennie, l’éducation en vue du développement durable permettra aux citoyens de mieux faire face aux défis du présent et du futur, et aux décideurs d'orienter leurs efforts pour créer un monde plus viable ».

Le PNUE, l’UNESCO et l’OMS lancent conjointement et mondialement le Pack Educatif ActionOzone et encouragent les ministères de l'Education, de la Santé et de l’Environnement, les écoles et les enseignants à l’adopter en tant qu'élément du programme d'études de l'école primaire.

La signature du Protocole de Montréal relatif à des substances qui appauvrissent la couche d'ozone, le 16 septembre 1987, est depuis célébrée chaque année comme la Journée internationale pour la protection de la couche d'ozone.

Le pack éducatif a été développé par la branche ActionOzone de la Division Technologie, Industrie et Economie du PNUE, et soutenu financièrement par le Fonds multilatéral pour l’application du Protocole de Montréal.

*Plus le soleil est haut dans le ciel et plus votre ombre est courte, ce qui indique un niveau d’UV élevé – alors que quand le soleil brille de côté, votre ombre est plus longue et le rayonnement UV moins intense.

Note aux journalistes : Pour des informations supplémentaires, y compris des ressources et des idées pour célébrer la Journée internationale pour la préservation de la couche d'ozone, prière de consulter : http://www.unep.org/ozone/french ou http://www.unep.fr/ozonaction/events/ozoneday/2006.htm

De même que les trois autres agences d’exécution du Fonds Multilatéral pour le Protocole de Montréal, le PNUE aide les pays en voie de développement et les pays aux économies en transition à atteindre et maintenir leur conformité avec ce traité. Des informations sur le programme et des copies électroniques du Pack Educatif ActionOzone peuvent être téléchargées sur http://www.unep.fr/ozonaction (les copies papier peuvent être obtenues en contactant mugure.ursulet@unep.fr).

Pour plus d’informations, veuillez contacter : Robert Bisset, porte-parole du PNUE pour l'Europe au +33 1 44377613, +33 6 22725842, courriel : robert.bisset@unep.fr, ou Elisabeth Waechter au +254 20 623088, +254 720173968, courriel : elisabeth.waechter@unep.org

A l'UNESCO, prière de contacter : Sue Williams, chef de la section des relations avec la presse, au +33145681706, +33145681743, courriel : s.williams@unesco.org

A l'OMS, prière de contacter : Nada Osseiran, chargée de communication - Santé publique et environnement, au: +41 22 791 4475, courriel : osseirann@who.int



 
Auteur(s) UNESCOPRESSE
Date de publication 14 Sep 2006
© UNESCO 1995-2007 - ID: 34693