Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le premier vrai test pour le système d’alerte aux tsunamis de l’océan Indien souligne ses points forts et faiblesses
Contact éditorial : Sue Williams, Service des relations avec la presse,Tél. portable : +33 (0)6 15 92 93 62 - Email

20-07-2006 3:45 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé ses condoléances aux victimes du tsunami survenu hier en Indonésie et exhorté les pays de l’océan Indien à poursuivre leurs efforts afin de mettre en place leurs systèmes nationaux d’alerte afin « de réaliser la dernière étape allant jusqu’aux populations côtières ». « Le système d’alerte aux tsunamis de l’océan Indien, mis en place par les pays de la région avec la Commission océanographique internationale (COI) de l’UNESCO au cours des derniers 18 mois, a bien fonctionné hier : les autorités nationales ont reçu les informations leur permettant d’agir. A Djakarta, le bulletin d’alerte est parvenu 19 minutes seulement après le tremblement de terre », a déclaré Koïchiro Matsuura. Il a poursuivi : « Pourtant, plusieurs centaines de personnes ont encore perdu la vie et des dizaines de milliers ont perdu leurs domiciles et moyens de subsistance. Le système a encore de grosses failles, notamment en ce qui concerne les alertes rapides en direction des populations côtières ».

« Il est important de poursuivre sur la lancée de ces 18 derniers mois et de renforcer au plan nationale la capacité à réagir de façon efficace quand de tels désastres surviennent », a souligné le Directeur général.

Le Groupe intergouvernemental de coordination (GIC) du Système d’alerte aux tsunamis et d’atténuation de leurs effets dans l’océan Indien (IOTWS) va se réunir à Bali du 31 juillet au 2 août pour évaluer les résultats de ce premier vrai test pour le système, faire le point sur l’état d’avancement des différentes composantes et revoir les actions prioritaires à la lumière des événements d’hier.

A ce jour, vingt-six – sur les vingt-neuf possibles – centres nationaux d’alerte aux tsunamis, capables de recevoir et diffuser un peu partout 24 heures sur 24 des alertes aux tsunamis, ont été installés dans les pays riverains de l’océan Indien. Le réseau sismographique a été amélioré : 25 nouvelles stations ont été installées et seront reliées en temps réel à des centres d’analyse. Il existe aussi trois capteurs de pression en eaux profondes (DART) et la Commission Préparatoire de l'Organisation du Traité d'Interdiction Complète des Essais Nucléaires (CTBTO) fournit les données de ses stations sismographiques.

A l’heure actuelle, les bulletins d’information émanent du Japon et d’Hawaï, dans l’attente d’une décision finale sur la localisation de centres régionaux dans l’océan Indien. Elle sera plus facile à prendre quand d’importants éléments additionnels, dont des instruments comme des capteurs de pression en eaux profondes et des capteurs de déformation des sols, seront disponibles, fin 2007 ou en 2008.

Le Système d’alerte aux tsunamis dans l’océan Indien constitue une composante essentielle d’un système mondial d’alerte aux tsunamis, objectif auquel travaille la COI. Dans ce but, des systèmes d’alerte doivent aussi être mis en place dans l’Atlantique du Nord-Est, la Méditerranée et les mers adjacentes, ainsi que les Caraïbes. La protection doit aussi être renforcée dans le Pacifique Sud-Ouest et la mer de Chine méridionale.


****

Pour davantage d’information : http://ioc3.unesco.org/indotsunami/


Plus d'information



Source Communiqué de presse No.2006- 85
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 33900 | guest (Lire) Mise à jour: 19-07-2006 1:49 pm | © 2003 - UNESCO - Contact