Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Comité du patrimoine mondial inscrit des monuments médiévaux du Kosovo sur la Liste du patrimoine mondial en péril et décide de l’extension d’un site à Andorre
Contact éditorial : Roni Amelan, Tél : +33 (0)1 45 68 16 50 et pendant la session +33 (0)6 74 39 84 41 - Email
Contact audiovisuel : Carole Darmouni, Tél. : +33 (0)1 45 68 17 38 ou +33 (0)6 18 01 88 82 - Email

14-07-2006 7:50 am Le Comité du patrimoine mondial a décidé aujourd’hui l’extension du site du Monastère Dečani (Serbie), inscrit en 2004, et son inscription sur la Liste du patrimoine mondial en péril. Le Comité a aussi décidé l’extension - par ajout d’une zone tampon - du site de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror (Andorre), inscrit en 2004 sur la Liste. Ces inscriptions sont les dernières modifications apportées cette année à la Liste du patrimoine mondial* qui compte désormais 830 sites. Le Comité du patrimoine mondial a décidé de l’extension du Monastère Dečani en y ajoutant trois ensembles religieux, le Patriarcat du Monastère de Peć, le Monastère de Gračanica et l’Eglise de la Vierge de Ljeviša. Le site s’appelle désormais Monuments médiévaux du Kosovo. Il date principalement du XIIIe et XIVe siècles et il a également été inscrit sur la Liste du patrimoine mondial en péril du fait de difficultés dans sa gestion et sa préservation liées à l’instabilité politique dans la région. Le Comité a demandé à l’Etat partie (la Serbie) de travailler avec les Programmes de l’UNESCO, la Mission d’administration intérimaire des Nations Unies au Kosovo (MINUK) et avec les Institutions provisoires d’administration autonome du Kosovo pour prendre soin du site.

Les quatre éléments du site reflètent l’apogée de la culture ecclésiastique byzantine et romane qui s’est développée dans les Balkans entre les XIIIe et XVIIe siècles avec un style particulier de peintures murales. Situé à la périphérie de Peć, le Patriarcat du Monastère de Peć se compose d’un groupe de quatre églises avec dômes et comportant des peintures murales. Les fresques du XIIIe siècle de l’Eglise des Saints-Apôtres reflètent la phase mature d’un style de peinture monumental sans équivalent. Les fresques du début du XIVe siècle de l’Eglise de la Sainte Vierge marquent l’apparition d’un nouveau style, le style de la Renaissance des Paléologues de Byzance, qui combine des éléments orthodoxes orientaux et romans occidentaux. Le style a joué un rôle décisif dans le développement de l’art dans les Balkans.

Le Comité du patrimoine mondial a approuvé la proposition d’Andorre d’étendre, de façon très limitée, son premier site inscrit en 2004 sur la Liste du patrimoine mondial. Il s’agit de la Vallée du Madriu-Perafita-Claror, un microcosme illustrant la manière dont ses habitants ont utilisé les ressources des hautes Pyrénées au cours des millénaires. Ce site dispose désormais d’une zone tampon qui permettra d’améliorer la préservation de ce paysage culturel, de ses montagnes déchiquetées, ses glaciers, ses alpages et ses profondes vallées boisées qui couvrent une zone de 4 247 ha, soit 9% de la superficie totale d’Andorre.

Durant cette session, présidée par Ina Marčiulionytė, Présidente du Comité du patrimoine mondial et Déléguée permanente de la Lituanie auprès de l’UNESCO, dix-huit nouveaux sites ont été inscrits. Ils comprennent deux sites naturels, auxquels il faut ajouter une extension d’un site naturel qui devient aussi un site transfrontalier. Seize sites culturels ont été inscrits, dont un transfrontalier, et trois sites existants ont bénéficié d’extensions. Maurice a vu son premier site inscrit lors de cette session. Des améliorations dans l’état de conservation de cinq sites ont permis leur retrait de la Liste du patrimoine mondial en péril. Deux nouveaux sites ont pourtant été inscrits sur cette dernière liste qui en compte désormais 31.

Les 21 membres du Comité du patrimoine mondial se réuniront de nouveau en juin 2007 en Nouvelle-Zélande pour discuter de la mise en œuvre de la Convention sur la Protection du patrimoine mondial culturel et naturel et examiner de nouvelles inscriptions sur la Liste du patrimoine.
****

* Liste complète sur http://whc.unesco.org

Contacts Presse
Gina Doubleday,
Tél : +33 (0)1 45 68 16 60 et pendant la session + 370 650 10548
g.doubleday@unesco.org

Roni Amelan
Tél : +33 (0)1 45 68 16 50 et pendant la session +33 (0)6 74 39 84 41
r.amelan@unesco.org

Radio/TV/B-rolls
Carole Darmouni, Tél. : +33 (0)1 45 68 17 38 ou +33 (0)6 18 01 88 82
c.darmouni@unesco.org

Photos
www.unesco.org/fr/vilnius2006/pictures
Ariane Bailey, Tél. : +33 (0)1 45 68 16 86
a.bailey@unesco.org


Centre du patrimoine mondial



Source Communiqué de presse N°2006-80
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 33840 | guest (Lire) Mise à jour: 13-07-2006 6:07 pm | © 2003 - UNESCO - Contact