UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Le Directeur général inaugure les travaux de la 30e session du Comité du patrimoine mondial à Vilnius, Lituanie

Le Directeur général inaugure les travaux de la 30e session du Comité du patrimoine mondial à Vilnius, Lituanie

Le 8 juillet 2006, M. Matsuura, Directeur général de l’UNESCO a inauguré officiellement les travaux de la 30e session du Comité du patrimoine mondial, aux côtés du Président de la République, M. Valdas Adamkus, des Présidents de la Conférence générale et du Conseil exécutif, MM. Musa Bin Jaafar Bin Hassan et Zhang Xinsheng, et de la Présidente du Comité du patrimoine mondial, Madame Ina Marčiulionytė, lors d’une cérémonie organisée à l’Opéra national.

Dans le discours qu’il a prononcé à l’ouverture des travaux le 9 juillet, le Directeur général a souligné combien la Convention de 1972 constitue un instrument fondamental pour la préservation de la diversité culturelle, estimant qu’il « sera primordial pour l’UNESCO de veiller à ce que cette Convention, et la Convention de 2003 pour la sauvegarde du patrimoine immatériel, récemment entrée en vigueur, travaillent en pleine harmonie ».

Il a ajouté : « La future entrée en vigueur de la Convention pour la promotion et la protection de la diversité des expressions culturelles nécessitera également de veiller à l’interaction de ces trois instruments, qui forment désormais un socle global sur lequel nos efforts en faveur de la diversité culturelle doivent s’appuyer. L’enjeu réel sera de savoir les faire se soutenir mutuellement, tant il est vrai que nous ne pouvons appréhender le fait culturel que dans sa globalité. »

Estimant que « le Secteur de la culture devra assurer, dans les années à venir, une mise en œuvre cohérente et complémentaire de chacun de ces instruments normatifs », le Directeur général a précisé qu’il envisageait « d’opérer prochainement une restructuration du Secteur afin de doter chacune de ces Conventions majeures d’une structure de mise en œuvre distincte apte à assurer complémentarité et synergie ».

Il a conclu en rappelant : « Le succès remporté par ce programme emblématique de notre Organisation qu’est la Convention de 1972 est immense. La responsabilité qui nous incombe d’en assurer la mise en œuvre effective est donc d’autant plus grande. » Des propositions concrètes sont avancées par le Secrétariat pour rationaliser les travaux du Comité : recentrer le travail du Comité sur ses fonctions essentielles (suivi de l’état de conservation des biens et enrichissement de la Liste du patrimoine mondial dans le respect de la Stratégie globale), et celui de l’Assemblée générale sur son rôle premier, qui est de faire émerger une vision du patrimoine mondial partagée par tous les Etats Parties. Le Directeur général a dans cet esprit suggéré que l’Assemblée des Etats Parties se tienne en dehors des sessions de la Conférence générale, à l’instar de ce qui vient d’être décidé par l’Assemblée des Etats Parties à la Convention de 2003, afin que les Etats puissent se pencher de manière approfondie sur des questions de politique générale.

Le Directeur général s’est part ailleurs entretenu avec le Président Adamkus lors d’une audience au Palais présidentiel. Le renforcement de la coopération avec l’UNESCO dans ses domaines de compétence a été au cœur des entretiens. Le Directeur général s’est félicité du rôle actif de la Lituanie au sein de l’UNESCO, et en particulier dans le domaine de la culture, et a remercié le Président pour son engagement en tant qu’ambassadeur de bonne volonté de l’UNESCO pour les sociétés du savoir.

En marge de ces réunions, le Directeur général a pu s’entretenir avec de nombreuses personnalités présentes à la réunion de Vilnius, dont le Vice-Président de la République islamique d’Iran, M. Esfandiyar Rahim Mashaee, et la Ministre de la culture et du tourisme de l’Azerbaïdjan.

  • Auteur(s):Bureau de la Porte-parole
  • Source:Flash info n°112-2006
  • 10-07-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific