Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général condamne le meurtre du journaliste et photographe Martin Adler à Mogadiscio

28-06-2006 4:30 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd’hui le meurtre survenu le 23 juin, à Mogadiscio, de Martin Adler, journaliste suédois qui travaillait pour la télévision britannique Channel 4 et le quotidien suédois Aftonbladet. « Je condamne le meurtre de Martin Adler », a déclaré le Directeur général. « Cet acte méprisable a eu pour témoins immédiats des millions d’entre nous car il a été retransmis sur nos écrans de télévision, nous offrant un aperçu direct et atroce des tueries qui ont coûté la vie à tant de professionnels des médias partout dans le monde. »

Koïchiro Matsuura a ajouté : « Martin Adler, ce courageux professionnel de renom est décédé alors qu’il exerçait son métier qui incarne ce droit de l’homme inaliénable qu’est la liberté d’expression. J’exhorte le Gouvernement somalien de transition et l’Union des tribunaux islamiques à identifier et à traduire devant la justice les assassins de Martin Adler. Ils donneront ainsi un signal fort au peuple somalien quant aux normes de gouvernance et au respect des droits de l’homme qu’ils entendent mettre en œuvre au lendemain de la guerre civile ».

Martin Adler, dont le travail de journaliste et photographe a été récompensé par des prix importants, a été abattu à bout portant par un individu non identifié, alors qu’il était en train de filmer une manifestation organisée par l’Union des tribunaux islamiques. Il est le troisième journaliste tué en Somalie depuis le meurtre, en janvier 2005, de Kate Peyton de la BBC. La journaliste de radio Duniya Muhyadin Nur a été assassinée six mois plus tard.

Selon le Comité de protection des journalistes, au moins 13 autres journalistes ont été tués en Somalie en raison de leurs activités professionnelles depuis la chute de l’ancien Président Siad Barre, en 1991.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»






Source Communiqué de presse N°2006-68
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 33441 | guest (Lire) Mise à jour: 28-06-2006 3:43 pm | © 2003 - UNESCO - Contact