UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Entretien Kofi Annan et Koïchiro Matsuura autour de la réforme des Nations Unies

Entretien Kofi Annan et Koïchiro Matsuura autour de la réforme des Nations Unies
  • © UNESCO/N.Burke

Le 19 juin 2006, le Secrétaire général des Nations Unies et le Directeur général de l’UNESCO se sont entretenus en marge de la visite effectuée par Kofi Annan à Paris.

A cette occasion, Koïchiro Matsuura qui était sur le point de participer à la conférence africaine régionale sur le dialogue entre les cultures, les civilisations et les peuples, a présenté au Secrétaire général les principales activités de l’UNESCO dans ce domaine. Le Directeur général a évoqué sa récente participation, à Dakar, à la troisième réunion du Groupe de haut niveau pour l’Alliance des civilisations et a réaffirmé le soutien de l’UNESCO aux efforts entrepris par le Groupe afin de promouvoir le dialogue comme moyen de transcender les différences culturelles et religieuses, et sa disponibilité pour participer aux activités de suivi. M. Annan a souligné l’importance qu’il attache à l’apport intellectuel de l’UNESCO aux travaux du Groupe à haut niveau.

Le Directeur général a également fait état de la déclaration adoptée à l’unanimité par le Conseil exécutif de l’UNESCO, lors de sa dernière session, qui portait sur le respect de la liberté d’expression et le respect des croyances et valeurs sacrées. M. Matsuura a fait part de la demande exprimée à cette occasion par les Etats membres d’une plus grande implication de l’Organisation dans ce domaine.

Concernant la réforme en cours du système des nations unies, lancée à la suite du sommet mondial de septembre 2005, le Directeur général a réitéré le soutien de l’UNESCO aux efforts du secrétaire général pour promouvoir une plus grande cohérence au sein du système en insistant sur le besoin pour les équipes pays des Nations Unies d’agir comme une seule ONU à l’échelon du pays.

A cette occasion, M. Matsuura a une nouvelle fois abordé les sujets de préoccupation majeure des Agences spécialisées du système, en insistant sur le besoin que leurs vues soient reflétées dans les discussions et décisions du Groupe des Nations Unies pour le développement (GNUD). A ce sujet il a évoqué le système de Coordinateur résident en souhaitant que son renforcement se fasse de telle manière que la coordination des activités au niveau du pays s’opère de façon cohérente pour le système des Nations Unies, considéré comme un tout.

  • Auteur(s):Office of the Spokeswoman
  • Source:Flash info n°095-2006
  • 22-06-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific