Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Le Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
10424761273newspaper-readers.jpg
20-06-2006 4:20 pm Une conférence-débat sur la crise du dopage dans le sport se tiendra à l’UNESCO le 26 juin. Elle réunira d’éminents spécialistes et sera ouverte par Koïchiro Matsuura, Directeur général de l’UNESCO (Salle IV, de 15h à 18h).
Parmi les participants : Pat McQuaid, Président de l’Union Cycliste Internationale, Jenö Kamuti, Président du Comité international pour le Fair-Play, Mark Fainaru-Wada, journaliste spécialisé dans le dopage1, Rune Andersen, Directeur à l’Agence mondiale antidopage (AMA), et Claude Droussent, Directeur des rédactions de L’Equipe.

La conférence, qui intervient à la veille du Tour de France2, est organisée dans le cadre de la Convention internationale contre le dopage dans le sport, premier texte qui soit à la fois de portée universelle et à caractère contraignant. Adoptée par la Conférence générale de l’UNESCO le 19 octobre 2005, la Convention entrera en vigueur un mois après la trentième ratification. A ce jour, elle a été ratifiée par 13 Etats 3.

Le dopage dans le sport représente une lourde menace pour la santé des athlètes et bafoue les valeurs éthiques du sport. Selon les statistiques de l’AMA, 2,13% des résultats d’analyses conduites dans les laboratoires accrédités en 2005 se sont avérés anormaux4, ce qui correspond à 3.909 cas sur les 183,337 analysés. Par ailleurs, les Etats parties à la Convention contre le dopage du Conseil de l’Europe ont fait état, en 2004, d’un total de 802 violations des lois antidopage (717 en compétition et 85 hors compétition)5. Quant aux derniers Jeux Olympiques (Athènes, 2004), ils ont connu un nombre record de cas de dopage.

Le problème du dopage touche également les sportifs amateurs. Selon l’Enquête nationale 2003 sur les comportements à risque des jeunes6 aux Etats-Unis, par exemple, 6,1% des jeunes entre la 9e et 12e année de scolarité ont pris au moins une fois dans leur vie des stéroïdes sans ordonnance médicale.

La conférence-débat abordera la question du dopage à la fois sous l’angle de la crise qui défraie actuellement la chronique et de la lutte contre ce fléau. Les participants évoqueront certains grands scandales récents et se pencheront sur les aspects éthiques et médicaux du dopage, ainsi que sur la Convention internationale contre le dopage dans le sport de l’UNESCO et le programme antidopage de l’AMA.


****

1. Mark Fainaru-Wada est co-auteur, avec Lance Williams, de Game of Shadows, ouvrage consacré à l’affaire BALCO, publié chez Gotham Books, en mars 2006.
2. Selon l’AMA, le cyclisme a enregistré en 2005 le plus grand nombre de cas de dopage, avec 482 échantillons positifs sur un total de 12.751, soit 3,78%. Suivent le base-ball (3,69% des 10.580 échantillons) et la boxe (3,41% des 2.433 échantillons).
3. Suède, Canada, Danemark, Nouvelle-Zélande, Australie, Norvège, Monaco, Islande, Iles Cook, Nigeria, Lettonie, Royaume-Uni de Grande-Bretagne et d’Irlande du Nord, et Nauru.
4. « Un résultat d’analyse anormal » est un rapport de laboratoire révélant la présence dans un échantillon d’une substance interdite ou d’un de ses métabolites ou marqueurs (y compris des
quantités élevées de substances endogènes) ou l’usage d’une méthode interdite. Il ne signifie pas automatiquement une violation des règles antidopage, car l’athlète peut avoir une Autorisation d’usage à des fins thérapeutiques (AUT).
5. Council of Europe Anti-Doping Convention : Annual Report 2004 on National Anti-Doping Policies. Document disponible en anglais sur demande.
6. Cette enquête a été menée par le Centre de contrôle des maladies et de prévention : www.cdc.gov/yrbss






Source Avis aux médias n°2006-39
Auteur(s) UNESCOPRESSE



Archives

 ID: 33386 | guest (Lire) Mise à jour: 23-06-2006 10:47 am | © 2003 - UNESCO - Contact