UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

La Lituanie, septième Etat à ratifier la Convention de l’UNESCO sur le Patrimoine culturel subaquatique

Mme Ina Marčiulionytė, Ambassadrice, Déléguée permanente de la Lituanie auprès de l’UNESCO, a remis le 12 juin 2006 au Directeur général l’instrument de ratification par son pays de la Convention de l’UNESCO sur le Patrimoine culturel subaquatique, adoptée en 2001.

Cette nouvelle ratification porte à sept le nombre d’Etats parties à cette Convention qui a pour objet de préserver cette forme particulière de patrimoine culturel. Partant du constat que le patrimoine subaquatique est de plus en plus menacé par le développement rapide des techniques d’exploration qui a rendu les fonds marins plus accessibles, la Conférence générale de l’UNESCO a adopté lors de sa 32e session cet instrument en réponse au pillage intense des sites archéologiques marins qui, s’il se poursuivait, aboutirait à la perte voire à la destruction de pièces d’une valeur scientifique et culturelle inestimable.

M. Matsuura s’est réjoui de cette nouvelle adhésion. Il a rappelé à cette occasion que cet instrument normatif a déjà été ratifié par la Bulgarie, le Panama, la Croatie, l’Espagne, la Jamahiriya arabe libyenne et le Nigéria et a formé le vœu que la décision de la Lituanie soit rapidement suivie par de nombreux autres pays.

En effet, constatant que la Convention de 2003 sur la protection du patrimoine immatériel était déjà entrée en vigueur et que le processus de ratification de celle de 2005 sur la protection et la promotion de la diversité des expressions culturelles était en bonne voie, M. Matsuura a regretté que celle de 2001 sur le patrimoine subaquatique n’ait pas assez retenu l’attention des Etats membres. Compte tenu de l’importance particulière que cette dernière revêt dans le dispositif global de protection de la diversité culturelle, il a invité Mme Marčiulionytė à inciter les autres pays baltes à la ratifier. M. Matsuura avait déjà demandé aux Présidents de la Bulgarie, M.Georgi Parvanov, et de la Croatie, M. Stjepan Mesic d’en faire de même dans leur région afin d’accélérer le processus de ratification de la convention.

Mme Ina Marčiulionytė a fait part au Directeur général de l’importance que son pays attache à cette convention, comme il le fait de l’ensemble des conventions de l’UNESCO chargées de préserver la diversité culturelle sous toutes ses formes et l’a assuré de sa disponibilité à évoquer cette question avec ses collègues représentant les Pays baltes.

  • Auteur(s):La Porte Parole
  • Source:Flash info n°089-2006
  • 12-06-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific