Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général de l’UNESCO se félicite de la levée de restrictions frappant les médias au Népal

27-05-2006 5:00 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, s’est félicité aujourd’hui de la levée par le Conseil des ministres népalais de mesures restreignant la liberté de la presse. Il a également promis l’aide de l’UNESCO en vue d’aider le pays à reconstruire un environnement propice à des médias libres et indépendants. « L’UNESCO se félicite des récentes avancées en matière de protection de la liberté de la presse au Népal », a déclaré Koïchiro Matsuura. « Le 9 mai 2006, en réponse à une demande pressante de l’opinion, le Conseil des ministres a annulé trois ordonnances promulguées par le gouvernement précédent, y compris une ordonnance controversée concernant les médias. Cette ordonnance avait abouti à l’interdiction des bulletins d’information de plusieurs radios et à une augmentation brutale des droits d’émission payés par les stations FM, mettant en danger l’ensemble des médias indépendants. Le retrait de cette ordonnance laisse augurer d’un retour sur les mesures restrictives adoptées par le gouvernement népalais précédent à l’encontre des médias, mesures qui comprenaient la suspension de toutes les protections constitutionnelles et juridiques accordées aux médias mais aussi la présence physique de militaires dans les salles de rédaction des principaux journaux afin de contrôler les sujets traités».

« L’UNESCO se réjouit de voir le Népal reconstruire le respect de la liberté d’expression. Même si l’exercice du droit à la liberté d’expression et celui de la liberté de la presse représentent des défis pour tous les Etats, ils peuvent les rendre plus forts, plus libres et plus démocratiques. L’UNESCO va poursuivre ses efforts en vue d’aider le Népal et son peuple à développer un environnement propice à la liberté d’expression, en particulier en ce qui concerne le droit de la presse et le renforcement des capacités parmi les professionnels des médias. L’UNESCO est prête à offrir au Népal toute l’assistance technique qu’il souhaiterait en vue de refondre sa législation sur la presse et de renforcer les organisations professionnelles du secteur, afin de mieux protéger la liberté de la presse et le droit du public à s’informer », a conclu le Directeur général.


L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»






Source Communiqué de presse N°2006-49
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 33100 | guest (Lire) Mise à jour: 26-05-2006 3:29 pm | © 2003 - UNESCO - Contact