Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général de l’UNESCO condamne le raid contre une radio chrétienne de Nairobi

18-05-2006 10:00 am Le Directeur général de l'UNESCO, Koïchiro Matsuura, a condamné aujourd'hui le raid qui a visé le 12 mai une radio chrétienne de Nairobi et qui s'est traduit par un mort et trois blessés. « Je condamne ce raid meurtrier, propre à déchaîner des affrontements intercommunautaires. Aucune religion et aucune communauté ne sortent gagnantes quand la violence prétend régler les différences. Cette agression est inacceptable à plusieurs titres : elle est d’abord une atteinte intolérable à la liberté de la presse, un droit qui est au cœur du mandat de l’UNESCO ; elle est aussi porteuse de nouvelles incompréhensions et de nouvelles violences alors que le dialogue entre les civilisations et les religions constitue la seule option pour l’humanité toute entière » , a déclaré le Directeur général.

L’attaque lancée dans la nuit du 12 mai contre la Radio Hope, de l'église de Pentecôte, a causé la mort d'un des gardiens, blessé un autre membre de la sécurité et un présentateur. Un passant a également été touché lors de la fuite des agresseurs qui ont incendié les bâtiments de la radio avec des cocktails molotov. L’attaque a eu lieu à l’issue de la diffusion d’une émission en swahili prônant la conversion des musulmans au christianisme.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»






Source Communiqué de presse N°2006-44
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 33029 | guest (Lire) Mise à jour: 18-05-2006 1:29 pm | © 2003 - UNESCO - Contact