UNESCO Banner

DIRECTRICE GENERALE DE L'UNESCO

Visite officielle du Directeur général au Liban (26 - 28 avril 2006)

Visite officielle du Directeur général au Liban (26 - 28 avril 2006)

Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, s’est rendu au Liban en visite officielle du 26 au 28 avril 2006. A cette occasion, il a d’abord participé, le 26 avril, à la séance de clôture de la troisième conférence arabe pour l’éducation, organisée à l’initiative du Président de la Fondation de la Pensée arabe, Son Altesse le Prince Khalid Al Faisal.

Cette conférence, qui portait sur l’Education et le développement durable dans le monde arabe, réunissait plusieurs ministres arabes de l’éducation, de nombreux responsables politiques ainsi que des représentants de la société civile et du monde de l’éducation.

Insistant sur l’importance du cadre d’action de la Décennie des Nations Unies pour le développement durable 2005-2015, le Directeur général a rappelé que l’UNESCO “est chargée de coordonner les efforts menés par les gouvernements et les enseignants pour intégrer la notion de développement durable dans toutes les formes d’éducation, et à tous les niveaux ». Dans ce domaine, afin de mieux assumer sa mission internationale de coordination, « l’UNESCO travaille avec les organisations de la société civile, le secteur privé et les médias, pour les aider à faire connaître le plus largement possible les problèmes liés au développement durable ainsi que les besoins spécifiques qu’il génère », a t-il précisé. Un dîner officiel, offert par le Premier Ministre du Liban, M. Fouad Seniora, a conclu la journée, donnant l’occasion au Directeur général de se féliciter de la coopération fructueuse engagée entre le Liban et l’UNESCO.

Le 27 avril, le Directeur général a ouvert avec le Premier Ministre la conférence de lancement du programme sur la Politique nationale de la science, de la technologie et de l’innovation au Liban, conçue par le Conseil National libanais de la Recherche Scientifique (CNRS) avec l’aide et le soutien de l’UNESCO. Au cours de son allocution, M. Matsuura a notamment insisté, face à l’émergence des sociétés du savoir, sur la nécessité « de procéder à l’analyse des systèmes nationaux d’innovation, afin de comparer les expériences menées dans des contextes économiques et culturels différents, de dégager les bonnes pratiques pour améliorer ou réformer les systèmes existants dans ce domaine ». Evoquant les objectifs des différents chantiers ouverts dans le cadre de cette nouvelle politique nationale -gestion des zones côtières et des écosystèmes, eau, biodiversité, technologies de l’information, internet, éthique des sciences et technologies, santé -, M. Matsuura a appelé à une coopération accrue entre l’UNESCO et les différents institutions scientifiques libanaises concernées car “ cette réforme peut avoir un impact positif non seulement au Liban mais aussi dans toute la région », a-t-il souligné.

Enfin, le 28 avril, le Directeur général a participé, dans le cadre des célébrations du soixantième anniversaire de l’UNESCO, à la cérémonie organisée à l’occasion de la publication en langue arabe d’extraits de l’ouvrage L’humanité toujours à construire, Regards sur l’histoire intellectuelle de l’UNESCO 1945-2005, par les journaux du réseau Kitab Fi Jarida. S’exprimant en présence du ministre de la culture, de M. Tarek Mitri, du rédacteur en chef du journal An Nahar, M. Ghassan Toueni, et du délégué permanent adjoint de l’Iraq auprès de l’UNESCO, M. Abdelamir Chawki, M. Matsuura s’est réjoui de la prochaine publication de cet ouvrage en arabe. A cette occasion, le Directeur général a rendu un hommage appuyé aux valeurs de liberté de pluralisme, dont le journal An Nahar, éprouvé par l’assassinat de ses journalistes Samir Kassir et Gebran Tueni, est devenu un important symbole dans le monde entier.

En marge de ces différents événements, le Directeur général s’est entretenu avec plusieurs ministres et responsables des différents domaines de compétence de l’UNESCO. Le Directeur général s’est entretenu avec M. Fouad Siniora, Premier Ministre, M. Nabih Berri, Président de l‘Assemblée Nationale, M. Fawzi Salloukh, ministre des Affaires étrangères, M. Khaled Kabbani, ministre de l’éducation et de l’enseignement supérieur, M. Tarek Mitri, ministre de la culture, et M. Marwan Hamade, ministre des télécommunications. Au cours de ces entretiens les autorités libanaises ont annoncé la ratification imminente des conventions de 2001 sur la protection du patrimoine culturel subaquatique et de 2003 sur la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel.

Par ailleurs, après s’être recueilli sur la tombe de Rafic Hariri, Premier Ministre du Liban assassiné le 24 février 2005, M. Matsuura s’est entretenu, en présence de Madame Salwa Saniora Baassiri, Secrétaire générale de la Commission nationale libanaise, avec M. Saad Hariri, député et fils de l’ancien Premier ministre assassiné, et Mme Bahia Hariri, Présidente de la Commission parlementaire de l’éducation et Ambassadrice de bonne volonté de l’UNESCO.

Au cours de cette visite, M Matsuura s’est rendu sur le site de Baalbek, inscrit en 1984 sur la liste du patrimoine mondial de l’humanité.

  • Source:Flash info n° 064-2006
  • 03-05-2006
Europe and North America Latin America and the Caribbean Africa Arab States Asia Pacific