Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général et la Présidente du Comité du patrimoine mondial se félicitent de la modification du tracé de l’oléoduc près du Lac Baïkal

28-04-2006 11:30 am Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, et la Présidente du Comité du patrimoine mondial, Ina Marčiulionytė, ont salué aujourd’hui la décision prise par Vladimir Poutine, Président de la Fédération de Russie, de modifier le tracé de l’oléoduc construit en Sibérie afin d’éviter tout risque pour le Lac Baïkal, site du patrimoine mondial. « Je souhaite féliciter le Président Poutine pour cette décision » a déclaré le Directeur général. Il a ajouté : « En modifiant le tracé de l’oléoduc, la Fédération de Russie montre sa volonté de participer aux efforts internationaux de protection du patrimoine commun de l’humanité et de promotion d’un développement durable. L’UNESCO et son Centre du patrimoine mondial apprécient l’esprit de coopération dont a fait preuve la Fédération de Russie en cherchant à protéger son environnement naturel et ses ressources en eau douce ».

La Présidente du Comité du patrimoine mondial, Ina Marčiulionytė, a également salué la décision russe : « Pour le site du patrimoine mondial du Lac Baïkal, le choix du Président Poutine est très important et particulièrement positif. Je souhaite remercier la Fédération de Russie pour sa contribution à la mise en œuvre de la Convention du patrimoine mondial ».

Le Président Poutine a annoncé mercredi qu’il modifiait le tracé de l’oléoduc qui reliera les champs pétroliers sibériens à la côte Pacifique, en passant au nord du Lac Baïkal, afin d’éviter le site, inscrit sur la Liste du patrimoine mondial depuis 1996.

D’une superficie de 3,15 millions d’hectares, le Lac Baïkal est le plus ancien (25 millions d’années) et le plus profond (1 700 m) du monde. Il contient 20% des eaux douces non gelées de la planète et héberge une variété remarquable de flore et de faune endémique.






Source Communiqué de presse N°2006-36
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 32785 | guest (Lire) Mise à jour: 28-04-2006 1:13 pm | © 2003 - UNESCO - Contact