Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel entre en vigueur aujourd’hui

20-04-2006 6:00 pm La Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, adoptée en octobre 2003 par la Conférence générale de l’UNESCO, entre en vigueur aujourd’hui, trois mois après la date du dépôt du trentième instrument de ratification. A ce jour 47 Etats membres ont ratifié cette Convention, dont 16 en Europe, 9 en Asie, 9 en Afrique, 7 en Amérique latine et 6 parmi les Etats arabes. Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, s’est félicité de l’entrée en vigueur exceptionnellement rapide de ce nouvel instrument. « L’entrée en vigueur de la Convention pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, qui voit le jour 30 mois seulement après son adoption par la Conférence générale, démontre l’intérêt que les Etats membres portent à la protection de la diversité culturelle et de la créativité humaine. Les modes de vie contemporains et les processus de mondialisation fragilisent considérablement les cultures vivantes héritées de la tradition. En offrant à ces dernières des moyens de préservation adéquats, ce nouvel instrument vient combler un vide juridique majeur. »

Ce nouveau texte normatif de l’UNESCO, qui est au patrimoine vivant ce que la Convention de 1972 pour la protection du patrimoine mondial, culturel et naturel est au patrimoine matériel, vise à sauvegarder les traditions et expressions orales (y compris la langue comme vecteur du patrimoine culturel immatériel), les arts du spectacle, les pratiques sociales, rituels et événements festifs, les connaissances et pratiques concernant la nature et l’univers, ainsi que les savoir-faire liés à l’artisanat traditionnel. La Convention souligne que le patrimoine immatériel, transmis de génération en génération, est recréé en permanence par les communautés, et leur procure un sentiment d’identité et de continuité.

Depuis 2001, dans un souci d’action urgente et en parallèle au processus d’élaboration de la Convention, l’UNESCO a proclamé 90 Chefs d’œuvres du patrimoine oral et immatériel de l’humanité, distinction mondiale destinée à sensibiliser l’opinion publique à la valeur de ce patrimoine et à stimuler la mise en place de plans d’action de sauvegarde. La Convention prévoit leur intégration dans la Liste représentative du patrimoine culturel immatériel de l’humanité mise en place dans le cadre de la Convention. Cette dernière établit également un Fonds pour la sauvegarde du patrimoine culturel immatériel, dont les ressources proviendront des contributions des Etats parties et d’autres sources.

La première Assemblée générale des Etats Parties à la Convention se réunira du 27 au 29 juin prochain. Les 45 pays pour lesquels la Convention sera entrée en vigueur à ces dates (soit trois mois après le dépôt de leur instrument de ratification auprès de l’UNESCO) participeront à l’élection des 18 membres du premier Comité intergouvernemental, qui devrait se réunir en septembre. Le Comité sera élargi à 24 membres dès lors que la Convention comptera 50 Etats Parties. Une réunion extraordinaire des Etats Parties pourrait être convoquée début septembre afin d’élire les 6 membres additionnels du Comité dans l’hypothèse probable où les 50 Etats Parties étaient atteints avant la réunion de septembre.

L’Algérie, le Japon et la Chine se sont déjà proposés d’accueillir les réunions du Comité intergouvernemental, qui sera chargé de préparer les lignes directrices de la mise en oeuvre de la Convention. Une fois ces directives adoptées par l’Assemblée des Etats Parties, la Convention deviendra pleinement opérationnelle.


Site Internet



Source Communiqué de presse N°2006-32
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 32686 | guest (Lire) Mise à jour: 21-04-2006 2:18 pm | © 2003 - UNESCO - Contact