Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Conseil exécutif de l’UNESCO s’achève sur un bilan très positif

14-04-2006 5:00 pm La 174e session du Conseil exécutif de l’UNESCO s’est terminée hier - après plus de deux semaines de débats qualifiés de particulièrement riches par son Président, le vice-ministre de l’Education Zhang Xinsheng (Chine) - sur une décision exhortant au respect mutuel de la diversité culturelle, des convictions religieuses et des symboles religieux. Dans son discours de clôture, Zhang Xinsheng s’est réjoui des résultats obtenus au cours de cette session qui répondent au vœu qu’il avait formulé de placer ces travaux sous le signe de l’harmonie, le hexie chinois, et du travail d’équipe.

Parmi les points inscrits à l’ordre du jour de ce Conseil, la question du respect de la liberté d’expression et du respect des croyances a fait l’objet de discussions approfondies qui ont abouti à une décision adoptée par consensus qui a été saluée par le Président du Conseil exécutif et le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura. Dans un communiqué, le Directeur général s’est notamment félicité que : « pour la première fois, depuis de nombreuses semaines, un consensus ait pu être atteint au sein d’une enceinte intergouvernementale sur une question qui a gravement mis à mal les efforts de dialogue et de rapprochement entre les cultures et les civilisations ».

Pour sa part, Zhang Xinsheng a souligné dans son discours de clôture que le Conseil avait envoyé un signal clair, « un signal qui dit : c’est ici, à l’UNESCO que des problèmes aussi sensibles doivent et peuvent être traités ». Il a poursuivi : « Notre futur sur cette planète ne peut être qu’un futur partagé et nous n’avons pas d’autres matériaux que le respect, toujours plus de respect, de la compréhension, toujours plus de compréhension des autres et de notre diversité ».

L’Education, priorité principale de l’Organisation, a été abordée sous ses différents aspects. De nombreuses séances de travail, tant en commission qu’en plénière, ont été consacrées à l’Education pour tous (EPT) et tout particulièrement à l’examen du projet de plan d’action global en vue de la réalisation de l’EPT d’ici 2015. Ce plan qui vise à améliorer l’engagement en faveur de l’éducation ; la cohérence des politiques ; la convergence des stratégies ; la coordination entre organisations, afin de parvenir à la réalisation des objectifs de Dakar répond à une demande formulée par les membres du Conseil au Directeur général d’intensifier le dialogue avec les principaux partenaires internationaux de l’Organisation dans le domaine de l’EPT, en particulier la Banque mondiale, le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), l’UNICEF et le Fonds des Nations Unies pour la population (FNUAP), afin de parvenir à un accord sur les rôles, responsabilités et contributions de chacun.

Le Conseil exécutif, qui se réunit deux fois par an, rassemble 58 des 191 Etats membres de l'UNESCO. Il est responsable de l’exécution du programme adopté par la Conférence générale de l'Organisation. Le Secrétariat, placé sous la direction du Directeur général, est chargé de la mise en œuvre du programme.


Site Internet



Source Communiqué de presse N°2006-30
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 32660 | guest (Lire) Mise à jour: 14-04-2006 4:15 pm | © 2003 - UNESCO - Contact