Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Le Directeur général s’inquiète des atteintes à la liberté d’expression au Népal

14-04-2006 1:00 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura a exprimé aujourd’hui sa vive inquiétude quant à la multiplication des attaques à l’encontre de la démocratie et de la liberté d’expression au cours de ces dernières semaines au Népal. « L’annonce selon laquelle plus de cinquante journalistes et éditeurs ont été attaqués, battus et arrêtés par l’armée et les forces armées de police népalaises, indique que la liberté d’expression, que l’UNESCO a pour mission de défendre, est mise à mal », a déclaré Koïchiro Matsuura. Il a d’ailleurs saisi cette occasion pour rappeler les critiques formulées par le rapport sur la situation de la liberté d’expression au Népal, fruit de la récente visite dans le pays de la Mission internationale pour la liberté de la presse et la liberté d’expression, à laquelle l’UNESCO a activement participé. « Les progrès réalisés au cours des 15 dernières années en termes de liberté de la presse, et donc de respect de la démocratie, risquent sérieusement d’être réduits à néant. La liberté de la presse, tout comme les autres libertés fondamentales, est indispensable au fonctionnement d’une société démocratique. Le Népal ne sera pas en mesure de vivre en paix s’il ne respecte pas ces droits fondamentaux. J’encourage donc vivement les autorités népalaises à rétablir les conditions qui permettront aux professionnels des médias de travailler librement et en toute indépendance dans le pays » a ajouté Koïchiro Matsuura.

Au cours de ces dernières semaines, les médias nationaux et internationaux, de même que les organismes de défense des droits de l’homme et les organisations professionnelles de journalistes, n’ont pas manqué de dénoncer la manière dont, partout au Népal, les professionnels des médias sont persécutés et arrêtés pour la simple raison qu’ils couvrent les réunions publiques et les manifestations qui ont lieu en ce moment.

L’UNESCO est la seule agence des Nations Unies qui a un mandat pour défendre la liberté d’expression et la liberté de la presse. L’article 1 de son Acte constitutif déclare que l’Organisation se propose «d'assurer le respect universel de la justice, de la loi, des droits de l’homme et des libertés fondamentales pour tous, sans distinction de race, de sexe, de langue ou de religion, que la Charte des Nations Unies reconnaît à tous les peuples ». Pour y parvenir l’Organisation doit favoriser « la connaissance et la compréhension mutuelle des nations en prêtant son concours aux organes d’information des masses et recommande, à cet effet, tels accords internationaux qu’elle juge utiles pour faciliter la libre circulation des idées, par le mot et par l’image…»






Source Communiqué de presse N°2006-29
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 32658 | guest (Lire) Mise à jour: 14-04-2006 2:31 pm | © 2003 - UNESCO - Contact