Accueil - Services Média
UNESCOPRESSE
Communiqués de presse
Avis aux médias
A voir
Photobanque
Calendrier des événements
Relations presse

Porte-parole du DG
Flash Info
Courrier de l'UNESCO
Evénements culturels
Publications UNESCO
Services d' information
Documents UNESCO
Nations Unies
- Centre de nouvelles ONU
- Sites web du système

Version imprimable
Les médias peuvent utiliser et reproduire librement les materiaux publiés sous le nom UNESCOPRESSE

UNESCO
UNESCOPRESSE
7, Place de Fontenoy
75352 PARIS 07 SP, France

 

Contribuer au débat démocratique.  
Respect de la liberté d’expression et respect des convictions religieuses : le Directeur général de l’UNESCO salue la décision du Conseil exécutif
Contact éditorial : Muriel de Pierrebourg, Bureau de la porte-parole, tél. +33 (0)1 45 68 13 26 - Email

13-04-2006 5:30 pm Le Directeur général de l’UNESCO, Koïchiro Matsuura, a exprimé le 13 avril sa « vive satisfaction » après l’adoption par le Conseil exécutif de l’Organisation de la décision ayant trait à la question du respect de la liberté d’expression et du respect des convictions religieuses et des symboles religieux. Tout en se référant aux instruments internationaux qui garantissent la liberté d’expression, de pensée, de conviction et de religion, les Etats membres de l’UNESCO ont réaffirmé leur attachement au respect des convictions religieuses et des symboles religieux en même temps qu’à celui de la liberté d’expression. M. Matsuura s’est déclaré particulièrement heureux que « pour la première fois, depuis de nombreuses semaines, un consensus ait pu être atteint au sein d’une enceinte intergouvernementale sur une question qui a gravement mis à mal les efforts de dialogue et de rapprochement entre les cultures et les civilisations ».

« Je me réjouis », a-t-il déclaré, « que mes appels à la réaffirmation par la communauté internationale du respect de ces deux principes fondamentaux - aussi essentiels que complémentaires - que sont la liberté d’expression et le respect des convictions religieuses et des symboles religieux, aient été entendus. Cette décision du Conseil exécutif de l’UNESCO, qui réaffirme avec force l’exercice de la liberté d’expression dans un esprit de respect mutuel et de compréhension mutuelle, et qui exhorte au respect mutuel de la diversité culturelle, des convictions religieuses et des symboles religieux, s’inscrit dans la droite ligne des droits et obligations énoncés dans la Déclaration universelle des Droits de l’Homme de 1948, ainsi que dans le Pacte international relatif aux droits civils et politiques de 1966. »

Pour M. Matsuura, cette décision « a démontré une nouvelle fois, le rôle irremplaçable de l’UNESCO, en tant que lieu de dialogue, de tolérance et d’ouverture ». « Je suis particulièrement fier que notre Organisation, en privilégiant une approche respectueuse et équilibrée, ait contribué à renouer les fils d’un dialogue qui se trouve sous la menace d’un conflit d’ignorances, démontrant ainsi une nouvelle fois que le dialogue, fondé sur le respect et la compréhension mutuels, la connaissance et le respect, constitue le meilleur moyen pour surmonter l’ignorance et promouvoir la paix, la tolérance et le dialogue entre les civilisations, les cultures, les peuples et les religions » .

Le texte de la décision adoptée par le Conseil exécutif de l’UNESCO est accessible sur le site internet de l’Organisation.






Source Communiqué de presse N°2006-28
Auteur(s) UNESCOPRESSE


 ID: 32644 | guest (Lire) Mise à jour: 13-04-2006 4:42 pm | © 2003 - UNESCO - Contact